Marché des grains: rebond des prix

Après avoir goûté au rouge, les grains ont fait un retour en territoire positif au cours de la dernière semaine. C’est le blé qui a affiché les meilleurs gains après avoir perdu plus de 5% une semaine auparavant. Les inquiétudes ont succédé aux bonne nouvelles, ce qui a poussé la céréale vers le haut. Le maïs a emboîté le pas, tout comme le soya mais de manière plus modérée.

Les acheteurs ont effectué un retour auprès des denrées agricoles à la suite des pertes précédentes, trouvant les prix plus attrayants. L’appréciation du dollar américain depuis les derniers mois s’est répercutée sur les grains à Chicago, ce qui a rend leur achat par devise étrangère plus onéreux. La devise américaine a toutefois fait une pause dans sa remontée, ce qui a renouvelé l’intérêt des acheteurs. Le dollar risque toutefois de poursuivre son ascension puisque les derniers chiffres sur l’économie américaine confirment les signes de croissance.

La météo a continué d’attirer l’attention, surtout en ce qui a trait au blé. Le froid dans deux importants états producteurs (le Kansas et l’Oklahoma) a semé des doutes sur la future production. Le conflit entre l’Ukraine et la Russie a refait surface avec de nouvelles échauffourées, tout comme les préoccupations sur la capacité de ces deux producteurs de blé de préparer les prochaines récoltes.

Le maïs a connu des chiffres conformes aux attentes pour les exportations, selon les chiffres dévoilés jeudi par le département américain de l’Agriculture. Lors de la semaine conclue le 29 janvier, les États-Unis ont exporté 844 892 tonnes de maïs, soit plus que la prévision la plus basse faite par les experts qui était de 800 000. Les ventes pour le blé (397 624) tonnes et le soya (489 667) tonnes ont également été conformes aux attentes.

Le climat propice aux récoltes en Amérique du Sud a limité pour sa part les gains de soya. Les experts s’attendent toujours également à une récolte record. Le temps sec au Brésil en janvier pourrait toutefois influencer à la baisse les chiffres finaux.
Le boisseau de blé pour mars a gagné 4,5% pour terminer la semaine à 5,2525 $US contre 5,0275 $US la semaine dernière. Le boisseau de maïs pour mars a clôturé une hausse de 3% à 3,8125 $US contre 3,7000 $US vendredi dernier. Le boisseau de soya pour mars a terminé à 9,7800 $US contre 9,6100 $US il y a une semaine pour un gain de 1,8%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires