Mobilisation des résidents de la Ceinture verte à Saint-Hyacinthe

St-Hyacinthe (Québec), 15 juin 2006 – Le Comité des citoyens de la Ceinture-Verte organise une mobilisation monstre au centre-ville de St-Hyacinthe, le lundi 19 juin prochain. Inquiété par l’attitude du conseil municipal qui persiste dans son intention de démanteler le district de la Ceinture-Verte, le Comité, composé de citadins et de ruraux, entend réclamer un règlement municipal garantissant le maintien de la représentativité et de l’intégrité territoriale de la Ceinture-Verte. Le lundi 19 juin prochain, vers 17h00, des agriculteurs avec leurs tracteurs de ferme ainsi que des rurbains de la ceinture-verte convergeront vers la mairie de St-Hyacinthe afin d’y mobiliser la population et les médias locaux et nationaux. Des représentants du Comité seront sur place pour expliquer la situation avant d’assister à la dernière réunion télévisée du conseil de ville de la saison, et d’y présenter leurs revendications.

En constituant par décret le district électoral La Ceinture-Verte, lors de la fusion municipale de 2001, la municipalité de St-Hyacinthe, déjà reconnue comme la technopole de l’agroalimentaire du Québec, s’élevait au rang d’exemple d’intégration et de complémentarité des milieux urbain et rural. Mais les démarches actuelles du conseil municipal, visant à démanteler ce district, sont en voie de faire éclater la paix sociale et d’étouffer le dynamisme agricole de la région.

Depuis 2001, la population agricole et les résidents non agricoles de la Ceinture-Verte cohabitent harmonieusement et partagent les mêmes espaces, connaissent et acceptent les cycles de production du monde agricole sans y voir d’irritants majeurs. Ce district très dynamique, majoritairement zoné vert, génère près du quart des taxes foncières de la municipalité. Monsieur Donald Côté, responsable du Comité, est catégorique : « La formule de découpage préconisée par le conseil municipal ne répond en rien aux attentes des propriétaires et résidents de la Ceinture-Verte. Nous sommes conscients que l’étalement urbain est une réalité incontournable dans notre société, mais le démantèlement de la Ceinture-Verte ne peut pas constituer une solution acceptable pour l’agriculture dans son ensemble. Nous pouvons compter sur l’appui de la population, de plusieurs intervenants économiques influents ainsi que de quelques conseillers municipaux, et nous sommes confiants que cette mobilisation d’envergure incitera le conseil municipal à ré-évaluer sa position.»

Commentaires