Moins d’argent pour les associations d’élevage et le réseau des expositions agricoles ?

Québec (Québec), 25 mars 2004 – Les agriculteurs du Québec craignent derecevoir encore des mauvaises nouvelles qui résulteront encore en des pertesfinancières. Les agriculteurs s’inquiètent de l’absence de suivi de la part du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) dans ce qui ne devait être que de simples procédures administratives de transfert de compensations financières. Selon les sources bien informées ,les agriculteurs appréhendent que le MAPAQ sabre dans le programme de soutienfinancier destiné aux associations d’élevage et aux expositions agricoles.Cette mauvaise nouvelle, si elle se confirme, serait annoncée lors du budgetprovincial, mardi prochain.

Malgré le fait que ce programme ait été renouvelé pour cinq ans par cemême gouvernement, en juin 2003, le gouvernement du Québec ne respecterait passes engagements. Il est important de comprendre que les argents qui nous sontremis par le provincial résultent d’une entente négociée suite au retrait parle gouvernement de nos droits d’opération des casinos forains. Lorsque leprovincial nous a retiré nos permis d’exploitation de casinos pour se lesapproprier, il nous a garanti une compensation financière. Aujourd’hui, cegouvernement semble vouloir récupérer la compensation financière versée parLoto-Québec et destinée aux agriculteurs pour son propre budget! Lesagriculteurs du Québec, déjà fortement frappés par une multitude d’épreuves,sont complètement stupéfaits. Jamais ils n’auraient pensé qu’une nouvelleattaque pourrait provenir de cette direction.

Le gouvernement aurait l’intention de modifier unilatéralement l’ententeconclue entre les parties et couper le volet « Initiative » pour lesassociations d’élevage et le réseau des expositions agricoles. De plus, legouvernement du Québec voudrait se soustraire du soutien financier versé pourles primes payées lors des jugements d’animaux à l’occasion des 34 foires desmembres de l’Association des expositions agricoles du Québec.

L’abandon du volet « Initiative » aura des répercussions importantes pourle développement agricole du Québec. Les associations d’élevage ont mis del’avant, au cours des cinq dernières années, des projets visant ledéveloppement de nouvelles technologies et la mise en place de plan d’affairessectoriels. Cet investissement annuel de 600 000 $ a généré des retombées deplus de 15 millions de dollars dans l’économie québécoise.

De son côté, le volet « Initiative » permet à chaque année de mettre envaleur des produits alimentaires, secteur entrepreneurial en forte émergenceau Québec. Ce fonds consacré exclusivement à l’agroalimentaire vise à faireconnaître les petites entreprises et leurs produits aux 1.2 millions devisiteurs du réseau des foires agricoles un peu partout au Québec. Laparticipation à ces événements sert de tremplin à plusieurs entreprisesartisanales au Québec. Elle leur permet d’avoir accès à un large public queleur budget de mise en marché ne leur permet pas.

Finalement, les primes remises aux producteurs exposants lors desjugements d’animaux seront considérablement diminuées, elles disparaîtrontmême dans certaines localités s’il y a retrait de l’aide financièrecompensatoire obtenue lorsqu’on nous a retiré nos permis d’exploitation decasinos. La raison d’être des expositions agricoles passe par les concours,car ils sont le moteur du rassemblement des meilleurs éleveurs du Québec. Cesconcours stimulent l’intérêt des éleveurs à l’excellence de la race. Grâceentre autre à ces concours, le Québec se situe parmi les meilleurs au mondedans la production laitière et autres!

Malgré de nombreuses tentatives des dirigeants d’associations, ceux-cin’ont toujours pas rencontré la ministre Françoise Gauthier pour lui expliquerleur point de vue et surtout lui démontrer l’importance du programme d’aidepour le monde agricole du Québec. Le regroupement espère que le silence dugouvernement ne signifie pas une nouvelle épreuve pour leur industrie.

Solidairement :
Associations des expositions agricoles du Québec
Conseil québécois des races laitières
Comité conjoint des races chevalines du Québec
Comité conjoint du porc :
– l’Association du congrès du porc du Québec (ACPQ)
– la Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ)
– la Société des éleveurs de porcs du Québec (SEPQ)
Comité conjoint des races de boucherie
Société des éleveurs de chèvres de race du Québec (ECLRQ)
Société des éleveurs de moutons de race pure du Québec (SEMRPQ)

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Association des Expositions Agricoles du Québec
http://www.expoduquebec.com/

Commentaires