Monsanto reporte le lancement d’une variété de blé de transgénique

Winnipeg (Manitoba), 10 mai 2004 – Le géant agrochimique américain Monsanto a annoncé dans un communiqué qu’il reportait le lancement de la toute première variété de blé génétiquement modifié au monde, le Roundup Ready, un projet qui suscitait une vive controverse, notamment au Canada.

Monsanto a cependant indiqué que cette décision s’inscrit dans le cadre d’une révision de ses priorités en matière de recherche et développement et qu’elle fait suite à des consultations exhaustives menées auprès des céréaliers, selon un communiqué diffusé par la filiale canadienne du groupe.

« Nous allons continuer de surveiller l’industrie du blé pour connaître ses souhaits concernant les améliorations à apporter aux semences, soit par hybridation ou biotechnologie, de façon à établir si et quand il pourrait être pratique de lancer un produit du blé génétiquement modifié », a déclaré le vice-président de Monsanto, Carl Casale.

Ce projet de blé de printemps avait été lancé en 1997. Des essais expérimentaux menés dans des champs aux Etats-Unis et au Canada ont montré, selon Monsanto, que cette variété résistait aux conditions les plus difficiles et offrait la possibilité d’accroître les rendements de 5 à 15%.

Au Canada, Monsanto avait présenté en décembre 2002 une demande d’homologation dans l’espoir de commercialiser d’ici peu le blé Roundup dans les vastes prairies de l’Ouest canadien, mais la décision de l’agence gouvernementale chargée du dossier se faisait attendre.

Redoutant un « désastre terrible », la Commission canadienne du blé -agence nationale d’exportation-, de même que des écologistes et des producteurs avaient formé une vaste coalition pour bloquer le projet de Monsanto.

Source : AFP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du blé
http://www.cwb.ca/

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Commentaires