Négociations de l’OMC à Genève : Laurent Lessard défend la gestion de l’offre

Québec (Québec), 18 juillet 2008 – Le ministre de l’Agriculture, desPêcheries et de l’Alimentation du Québec, ministre responsable des régions deChaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, se rendra à Genève au cours des prochains jours afin de défendre énergiquement le système de gestion de l’offre et de démontrer le bien-fondé de ce système.

«J’entends faire ce que nous avons toujours fait, soit défendre lesproductions liées au système de gestion de l’offre, comme celles du lait, desoeufs et de la volaille. J’appuie également le gouvernement canadien dans sesefforts en vue d’éviter une réduction des tarifs et un accroissement descontingents tarifaires», a affirmé le ministre Laurent Lessard.

Le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC),M. Pascal Lamy, a convoqué les pays membres afin de tenter de régler lesquestions qui demeurent en litige. En outre, il souhaite obtenir un accord surun texte couvrant les principaux secteurs de la négociation, dontl’agriculture.

Le 10 juillet dernier, le président du Comité de négociations surl’agriculture, M. Crawford Falconer, publiait une version révisée du texteayant trait à l’agriculture. Celui-ci précise notamment les modalités quis’appliqueront afin de réduire les tarifs et les subventions agricoles qui ontdes effets de distorsion sur le commerce.

Pour le ministre Lessard, «ce dernier projet de texte n’offre toujourspas la protection recherchée pour les secteurs sous gestion de l’offre». Leministre a également rappelé le bien-fondé de la gestion de l’offre qui estsans contredit un modèle équitable pour les consommateurs, les contribuableset les transformateurs comme pour l’économie québécoise dans son ensemble.

Par ailleurs, le gouvernement du Canada s’est engagé à s’opposerfermement à toute réduction des tarifs et à tout accroissement de l’accès auxmarchés pour les secteurs sous gestion de l’offre. La semaine dernière, àl’occasion de la Conférence fédérale-provinciale-territoriale des ministres del’Agriculture, le ministre fédéral, M. Gerry Ritz, a d’ailleurs réitéré cetengagement. «A ce moment crucial des négociations, il est impératif que leQuébec démontre son appui à l’égard de cette position canadienne. Ma présenceà Genève témoigne de cet engagement indéfectible envers les producteurs», deconclure M. Lessard.

Le maintien du système de gestion de l’offre est primordial pour leQuébec. En effet, les productions reposant sur ce système représentent près de40 % des recettes monétaires agricoles, soit près de 2,6 milliards de dollars.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires