OGM en France : Noël Mamère réclame une commission d’enquête parlementaire

Bastia (France), 5 août 2004 – Entendu par les gendarmes au sujet de l’arrachage de maïs transgénique en Haute-Garonne, le député Vert Noël Mamère a réclamé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur « l’impact des OGM (organismes génétiquement modifiés) sur l’agriculture, l’environnement et la santé ».

« Je m’adresse à l’ensemble de mes collègues parlementaires, de mes collègues députés, pour leur proposer que l’Assemblée nationale mette en place une commission d’enquête parlementaire quant à l’impact éventuel des OGM sur l’agriculture, sur l’environnement et sur la santé », a-t-il expliqué sur France Info, à l’issue de son audition par les gendarmes de Canari (Haute Corse). Il était convoqué pour avoir encouragé et participé à l’arrachage de maïs transgénique sur la commune de Menville (Haute-Garonne).

« Je considère que j’ai agi au nom de l’intérêt général, que ceux qui outrepassent la loi, aujourd’hui, ce sont ces grandes entreprises semencières comme Pioneer, qui font prendre des risques aux cultures conventionnelles », a souligné le député-maire de Bègles. « Je me considère dans mon droit et dans la défense du droit des citoyens, en agissant de manière collective, au grand jour et à visage découvert, et en assumant mes responsabilités de parlementaire et d’élu ».

Entendu pour sa part par les gendarmes toulousains, le vice-président Vert du Parlement européen Gérard Onesta a annoncé jeudi à la sortie qu’il devait se rendre le 16 septembre prochain au tribunal correctionnel de Toulouse. Un sort qui devrait également être celui de José Bové et Noël Mamère.

Source : AP

Commentaires