OGM : les États-Unis renoncent à porter devant l’OMC leur différend avec l’UE

Londres (Angleterre), 20 février 2003 – Washington a renoncé à porter devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) son différend avec l’Union européenne sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), dont les 15 refusent l’importation, a annoncé un porte-parole de l’ambassade américaine à Londres.

« La décision a été prise à un haut niveau du gouvernement », a indiqué le ministre conseiller pour les affaires agricoles Peter Kurz, dans une déclaration jeudi matin à la BBC radio. « Je suppose que l’idée est que nous n’avons pas besoin de nouveaux points de friction commerciaux », a-t-il ajouté.

L’UE s’oppose depuis 1998 à l’importation de nouvelles graines ou récoltes d’OGM en provenance des Etats-Unis, n’acceptant que le soja génétiquement modifié dont l’importation avait été approuvée avant cette date.

Les Etats-Unis, considérant qu’il s’agissait d’une violation des règles sur la liberté du commerce, avait menacé de porter plainte devant l’OMC.

« S’il y a un moyen de résoudre ce problème, alors ce sera tant mieux. Sinon, la décision (de ne pas porter plainte) devra sans doute être reconsidérée », a ajouté M. Kurz. Le diplomate américain a souligné que les Etats-Unis estimaient toujours que les pays européens devraient lever leur interdiction et restaient opposé à l’étiquetage des produits alimentaires pour que les consommateurs puissent savoir s’ils contiennent ou non des OGM.

M. Kurz s’est par ailleurs élevé contre l’idée que la décision de renoncer à une plainte devant l’OMC ait été provoquée par le souhait de Washington de s’assurer des appuis dans son intention d’intervenir militairement en Irak pour désarmer le régime de Saddam Hussein.

« Je crois que la décision a probablement été prise en fonction des données du problème lui-même », a dit le diplomate.

Source : AFP

Commentaires