OGM: l’UE regrette la décision de Washington de saisir l’OMC

Bruxelles (Belgique), 8 août 2003 – L’Union européenne a déclaré « regretter » la décision des États-Unis et de deux autres pays de saisir l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour tenter de contraindre l’UE d’accepter des importations d’organismes génétiquement modifiés (OGM).

« Nous regrettons beaucoup cette décision », a déclaré Beate Gminder, porte-parole de l’UE. « Nous pensons que notre système d’autorisation des OGM est clair, transparent et non discriminatoire et satisfait aux règles de l’OMC. »

Comme c’était prévisible, l’administration Bush, rejoint par le Canada et l’Argentine, a demandé jeudi la formation d’un comité de résolution des conflits à l’OMC pour tenter de forcer les Quinze à accepter de nouvelles cultures transgéniques.

L’UE a récemment adopté une nouvelle législation qui met fin à un moratoire de cinq ans sur l’importation de nouveaux OGM. Mais les agriculteurs américains estiment que le nouveau système d’étiquetage imposé par Bruxelles sera difficile à mettre en oeuvre et n’est pas nécessaire. La nouvelle législation européenne stipule que lorsque la présence des OGM dépassera 0,9% dans un produit, le consommateur devra en être averti par l’étiquetage.

Les Etats-Unis ont annoncé en mai leur intention d’attaquer l’UE devant l’OMC, une procédure qui prend habituellement environ un an et demi. Si l’administration Bush obtient gain de cause, l’UE devra autoriser les importations d’OGM ou bien payer des indemnités à ses partenaires commerciaux. Les Etats-Unis, le Canada et l’Argentine pourraient aussi être autorisés à imposer des sanctions commerciales.

Source : AP

Commentaires