Ottawa abandonne son projet de blé génétiquement modifié mené avec Monsanto

Ottawa (Ontario), 9 janvier 2004 – Le ministère fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire a décidé d’abandonner son projet de mise au point d’une souche de blé génétiquement modifié, mené avec le géant de la biotechnologie Monsanto, alors que persistent les doutes quant au succès de vente d’un tel produit.

Les organismes de réglementation continuent de se pencher sur les risques et bénéfices du blé transgénique « Roundup Ready », mais la décision prise par le ministère laisse croire que diminuent les espoirs placés par les chercheurs dans cette souche de blé génétiquement modifié.

Jim Bole, du ministère de l’Agriculture, a indiqué que ce dernier n’investirait pas davantage dans ce blé mis au point avec Monsanto depuis 1997. « Il y a encore des analyses impliquant nos chercheurs (…) mais le ministère de l’Agriculture ne va pas contribuer de nouveaux fonds », a-t-il déclaré en entrevue, vendredi, depuis Winnipeg. « Nous avons cessé de développer le blé Roundup Ready avec Monsanto. »

Interrogé quant à savoir si la décision du ministère reflétait les préoccupations entourant l’éventuel succès d’une nouvelle souche de blé auprès des consommateurs, M. Bole a répondu: « Oui, je crois que c’est le cas ».

Bien que les dispositions de l’entente entre Agriculture Canada et Monsanto soient confidentielles, M. Bole a indiqué que l’entreprise avait investi 1,3 million $ dans le projet, et le ministère 500 000 $. Le fédéral a également donné à Monsanto accès à du matériel génétique d’avant-garde mis au point au fil des ans.

Trish Jordan, porte-parole de Monsanto, a minimisé la portée de la décision prise par Ottawa de mettre un terme à leur collaboration, affirmant que l’objectif visé par cette dernière avait été atteint et qu’il n’existait aucune raison de la prolonger. Monsanto espère toujours commercialiser le blé transgénique « Roundup Ready », mais l’entreprise n’est pas prête à faire quoi que ce soit qui puisse mettre en péril les marchés canadiens du blé, a-t-elle ajouté.

Le « Roundup Ready » est conçu pour résister au Roundup, un herbicide populaire permettant aux agriculteurs d’éliminer facilement les mauvaises herbes sans affecter le blé.

Source : PC

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Commentaires