Oui aux biocarburants, vraiment ?

Les carburants fabriqués à partir du maïs seront-ils encore obligatoires dans les mélanges d’essences en Europe ? Oui, mais leurs volumes pourraient être limités à 5%. Le reste du volume qui permettra d’atteindre la cible du 10% de carburants fabriqués à partir de sources non pétrolières d’ici 2020 devra provenir d’autres sources que le maïs.

Cette limite à 5% pourrait être adoptée par le parlement européen malgré les lobbys représentant les agriculteurs et transformateurs de maïs qui défendent cette filière.

Les institutions s’inquiètent des effets de la conversion du maïs en carburant car cette option a entraîné des fluctuations sur les cours de la céréale et provoqué des catastrophes pour les populations dépendantes du maïs pour leur subsistance.

La nouvelle décision permettrait le développement des biocarburants de deuxième génération fabriqués à partir de fibres végétales ou de déchets alimentaires. Les experts tiendront également compte des impacts du développement de ces filières en mesurant la déforestation ou l’assèchement des milieux humides, des aspects négligés auparavant.

Commentaires