Petit lexique des marchés à terme

Marché au comptant : contrat entre un acheteur et un vendeur pour une quantité déterminée d’un bien à un prix déterminé avec une livraison aujourd’hui.

Marché à terme : contrat entre un acheteur et un vendeur pour une quantité déterminée d’un bien à un prix déterminé, mais pour une livraison à une date déterminée dans le futur.

Prix local : prix réellement payé par le producteur.

Prix du contrat à terme : prix fixé à Chicago (pour la plupart des grains et le porc).

Base (ou prime) = prix local – prix du contrat à terme = taux de change  + conversion métrique + transport et transbordement + pertes

Contrepartie : opération par laquelle il est possible de se protéger des fluctuations des marchés à l’aide de la bourse en vendant ou en achetant, selon le cas, le produit que l’on désire physiquement négocier.

Sources : Charles Gagné (FPPQ), Michel Morin (CDPQ), Raymond Breton (Bernard Breton inc.) et Jean-Philippe Boucher (chroniqueur Le Bulletin des agriculteurs).

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires