Pfizer contribue au Centre d’information sur le boeuf

Kirkland (Québec), 12 mai 2003 – L’industrie du boeuf est l’une des plus importantes industries agroalimentaires du Canada. Afin de voir aux intérêts de plus de 90 000 producteurs de boeuf canadiens, le Centre d’information sur le boeuf (CIB) est un lieu d’échanges privilégié qui vise à promouvoir la mise en marché des produits du boeuf.

Le CIB est une division de l’Association canadienne des éleveurs de bovins. Mis sur pied en 1973 par les producteurs de boeuf canadiens, le CIB est un organisme national dont le mandat est de faire augmenter la demande de boeuf et d’améliorer la perception des Canadiens à l’égard des produits du boeuf.

L’industrie canadienne du boeuf est dépendante de la demande des consommateurs pour ses produits. Les Canadiens achètent régulièrement du boeuf; cette viande est consommée dans 90 % des foyers du pays. Le Canadien moyen mange annuellement environ 23 kg (50 lb) de boeuf sous toutes ses formes (Statistiques Canada, Canfax et le « Consumer Panel of Canada », Ipsos-Reid).

Le CIB arrive à remplir son mandat grâce à l’appui de grandes entreprises telles que Pfizer Canada. « Les producteurs de boeuf apprécient le soutien financier continuel que leur offre Pfizer », affirme Barry Haner, à la fois président du comité du Centre d’information sur le boeuf et producteur de boeuf de Red Willow en Alberta. « Au cours des quatre ans de notre partenariat, Pfizer a consenti 200 000 $ aux activités promotionnelles du Centre d’information sur le boeuf afin de stimuler l’accroissement de la demande de boeuf ».

L’expertise du CIB sur tous les sujets ayant trait au boeuf profite à l’industrie agroalimentaire, aux professionnels de la santé et aux consommateurs.

De plus, le CIB élabore chaque année d’importants programmes de mise en marché pour les secteurs du détail, de la restauration et des nouveaux produits. La commodité est devenu un marché important : les ventes de repas congelés ont atteint les 84 millions $ en à peine plus de trois ans. (AC Neilson, décembre 2000). Les collations à base de viande sont elles aussi de plus en plus populaires : les ventes de produits de charcuterie (« beef jerky ») ont augmenté de 31 % en 2000 (Food in Canada, « Come and Get it », mars 2002).

L’information offerte aux consommateurs par l’entremise du CIB touche une foule de sujets tels que la nutrition et la santé, la cuisson et la manipulation des aliments ainsi que des suggestions de recettes simples et rapides. « Grâce à l’appui de Pfizer, nous avons pu renforcer la perception que le boeuf est bon pour la santé par des campagnes publicitaires et améliorer la qualité du boeuf grâce à des outils de formation dans les restaurants. Ce soutien nous a également permis d’accroître la présence du boeuf dans les menus – et dans les assiettes – grâce à notre programme de mise en marché pour le secteur de la restauration », explique la directrice nationale des communications du CIB, Margaret Thibeault.

Chaque litre de DECTOMAX* à verser vendu ajoute à la contribution de Pfizer au CIB; l’entreprise observe ainsi son engagement constant envers les éleveurs canadiens de bovins. « Le CIB vient en aide aux producteurs de boeuf d’ici et nous sommes heureux de les appuyer », conclut Norm Castator, chef de la commercialisation pour le Groupe de la santé animale de Pfizer Canada.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’information sur le boeuf
http://www.beefinfo.org/

Commentaires