Phosphore : en bandes ou à la volée?

Avec la baisse récente des prix du maïs, il devient encore plus important de faire un usage judicieux des intrants comme le phosphore. La recherche menée par le ministère de l’Agriculture de l’Ontario (MAAARO) et l’Université de Guelph nous renseigne sur l’efficacité des deux principales méthodes d’applications : en bandes ou à la volée.

À dose égale, l’impact immédiat sur les rendements de maïs d’une application de phosphore en bandes sera de loin supérieur à une application à la volée, révèle une revue des essais de recherche en Ontario.

Lorsqu’on applique de 50 à 70 kg/ha (45 à 62 livres à l’acre) de P2O5 en bandes 5 cm X 5 cm (2 po X 2 po), l’augmentation de rendement est trois fois supérieure à une application de P à la volée.

En fait, dans les essais, seules les applications de P en bande à des taux de 50 à 70 kg/ha se sont traduites par des augmentations de rendement qui étaient rentables en moyenne.

Lorsque les marges de profit sont faibles, les producteurs devraient faire tous les efforts pour appliquer le phosphore en bande près des rangs plutôt qu’à la volée, suggère Greg Stewart, spécialiste du maïs au MAAARO.

Dans le tableau qui suit sont chiffrés les impacts sur le rendement et la profitabilité d’une application de P en bande 2X2. La dose moyenne de P2O5 appliqué était de 60 kg/ha (54 livres à l’acre). La profitabilité est calculée sur la base de prix de 177 $ la tonne de maïs et de 1,43 $ le kilogramme de MAP (P2O5).

Méthode d’application Augmentation de rendement (t/ha) Impact sur la profitabilité ($/ha)
À la volée 0,22 -47
En bandes 0,61 +22

Source : Bulletin Crop Talk du MAAARO

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires