Plan d’accompagnement agroenvironnemental « ferme par ferme »

Québec (Québec), 12 mars 2003 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, est heureux d’annoncer la mise sur pied de trois nouveaux bancs d’essai en agroenvironnement qui concerneront 169 exploitations agricoles dans les régions de la Montérégie–Est, de Lanaudière et du Centre–du–Québec. Ces bancs d’essai s’ajoutent à celui qui est actuellement réalisé à Saints–Anges, dans la région de la Chaudière–Appalaches.

Pour le ministre Arseneau, « le haut degré d’appui des producteurs et des productrices agricoles à la mise en oeuvre de ces bancs d’essai confirme leur volonté de développer une agriculture durable au Québec ».

Une approche novatrice « ferme par ferme »
Ces projets permettront de tester la nouvelle approche mise en place par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation afin d’appuyer les entreprises agricoles qui devront se conformer aux nouvelles normes environnementales issues du Règlement sur les exploitations agricoles (REA).

Annoncée l’automne dernier par le ministre Arseneau, cette approche personnalisée est fondée sur l’élaboration de plans d’accompagnement « ferme par ferme ». Une fois les bancs d’essai terminés, cette approche sera étendue à toutes les régions agricoles du Québec.

Trois nouveaux bancs d’essai
Située en Montérégie–Est, dans le bassin de la rivière Yamaska, la municipalité de Sainte–Hélène–de–Bagot compte 71 exploitations agricoles. Elle a été retenue parce qu’elle est représentative des milieux considérés en surplus de fumier. On y trouve également divers types de production animale et des modes d’exploitation similaires à ceux utilisés par l’ensemble des entreprises agricoles de la région.

La municipalité de Saint–Esprit, dans la région de Lanaudière, regroupe 72 exploitations agricoles dont la plupart sont situées dans le bassin de la rivière Saint–Esprit. En plus des entreprises de production porcine et laitière, cette municipalité compte des exploitations avicoles et maraîchères, très nombreuses dans cette région, et présente des caractéristiques environnementales spécifiques de cette partie du Québec.

La municipalité de Saint–Edmond–de–Grantham, dans la région du Centre–du–Québec, est située dans le bassin versant de la rivière Yamaska. Cette municipalité a été retenue en raison de la grande diversité des productions agricoles présentes et de sa taille restreinte permettant une évaluation plus rapide du plan d’accompagnement. On y trouve 26 exploitations agricoles dont 20 en productions animales et 6 en grandes cultures et maraîchage.

Des plans d’accompagnement personnalisés
Les plans d’accompagnement proposés aux agriculteurs et agricultrices permettront de mesurer l’ampleur exacte de la problématique environnementale sur leur entreprise à partir d’une évaluation des rejets réels de fumier. Les plans apporteront des solutions adaptées à chaque situation. Ces solutions pourront toucher tous les aspects de la production, qu’il s’agisse d’une modification de l’alimentation des troupeaux, de génétique animale, de disposition adéquate des déjections animales ou de traitement des fumiers.

Lorsqu’elles auront à mettre en oeuvre les différentes étapes de leurs plans d’accompagnement agroenvironnemental, les exploitations agricoles pourront compter sur l’aide des ressources des centres de services du Ministère, des clubs–conseils en agroenvironnement et des clubs d’encadrement technique. Le Ministère prévoit d’ailleurs redéployer une partie de ses effectifs sur le territoire québécois afin de concentrer les efforts là où les besoins seront les plus grands. Des mesures d’aide financière conditionnelles à la réalisation des actions prévues dans leur plan d’accompagnement seront également offertes aux entreprises concernées. Ces mesures proviennent du plan d’investissement en agroenvironnement de 257 millions de dollars annoncé en juin 2002.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires