Plan d’action pour l’avancement du secteur agricole

Toronto (Ontario), 24 janvier 2002 – Les ministres de l’Agriculture du Canada ont annoncé que d’importants progrès ont été accomplis en vue de la signature d’un accord officiel pour l’établissement d’une politique agricole du 21e siècle qui contribuera au succès à long terme de l’industrie. L’annonce a été faite à la clôture de la Conférence fédérale-provinciale-territoriale des ministres de l’Agriculture à Toronto. Cependant, Le Québec est en désaccord avec ce communiqué.

Les ministres ont discuté des objectifs communs d’un plan d’action national pour la création du Cadre stratégique agricole dont l’entente de principe est intervenue à la conférence annuelle en juin dernier. Les cinq éléments du cadre sont les suivants : la salubrité et la qualité des aliments, l’environnement, la science, le renouveau du secteur et la gestion des risques. Ce cadre fournit une politique agricole intégrée visant à faire du Canada le chef de file mondial en matière de salubrité alimentaire, d’innovation et de protection de l’environnement.

Au cours de leur réunion à Toronto, les ministres ont reçu le rapport final d’évaluation du Groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur les programmes de protection du revenu.

Les ministres se sont engagés à explorer, conjointement avec les intervenants, de nouvelles orientations qui, une fois intégrées avec les autres éléments du Cadre stratégique agricole à l’échelle nationale, amèneront les agriculteurs à gérer les risques, stimuleront la participation, refléteront l’ensemble de l’exploitation agricole et assureront une gestion globale des risques. Ces travaux respecteront tous les principes de l’accord conclu à Whitehorse.

Les ministres ont convenu que la gestion du risque, une fois combinée avec les autres éléments du cadre stratégique, aiderait à relever les défis et à tirer parti des nouvelles possibilités.

Les ministres ont établi les grandes lignes de la marche à suivre au cours des prochains mois pour s’assurer qu’ils seront en mesure de signer, lors de leur rencontre annuelle en juin prochain, un accord général officiel qui façonnera la politique agricole à long terme du Canada.

Les prochaines étapes comprendront la poursuite et l’élargissement du dialogue avec les producteurs et les autres partenaires, y compris les consommateurs, pour faire en sorte que l’orientation stratégique atteigne le but fixé : l’amélioration de la prospérité et de la viabilité du secteur agricole et agroalimentaire.

Commentaires