Planification environnementale à la ferme en cours en Colombie-Britannique

Abbotsford (Colombie-Britannique), 9 septembre 2004 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, M. Andy Mitchell, le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries de la Colombie-Britannique, M. John van Dongen, et le président du British Columbia Agriculture Council, M. Dick Klein Geltink, ont annoncé la signature d’accords avec cinq organismes agricoles qui seront chargés d’offrir des programmes de planification environnementale à la ferme à l’intention des producteurs agricoles par le biais du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA).

Les associations en question sont les suivantes : B.C. Cattlemen’s Association, B.C. Fruit Growers’ Association, Certified Organic Association of B.C., Comox Valley Farmers’ Institute et BC Greenhouse Growers’ Association. On s’attend à conclure entre 10 et 15 accords avec d’autres organismes agricoles dans un avenir prochain.

« La durabilité de l’environnement fait partie intégrante du Cadre stratégique pour l’agriculture, et elle est aussi un facteur essentiel dont doit tenir compte le secteur agricole d’aujourd’hui dans le but d’améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens, a souligné le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, M. Andy Mitchell. Grâce à l’aide qu’apportera l’industrie en matière de prestation du programme, les producteurs seront davantage en mesure de participer activement à l’évaluation et à la mise en oeuvre de pratiques respectueuses de l’environnement. »

Les producteurs peuvent participer au programme en assistant à un atelier organisé par une association professionnelle agricole de leur région. Lors de l’atelier, on leur présentera le programme, et, à l’aide du guide de planification, ils pourront commencer à cerner les risques environnementaux qui pourraient exister sur leur exploitation agricole ou leur ranch. Toutes les associations professionnelles agricoles comptent des conseillers techniques qui ont reçu une formation pertinente et qui peuvent aider les producteurs sur demande.

« Le programme de planification environnementale à la ferme permet aux producteurs d’avoir accès à un plus grand nombre d’outils de développement durable, qu’ils pourront utiliser pour répondre aux exigences du marché d’aujourd’hui, a ajouté le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries de la Colombie-Britannique, M. John van Dongen. Je suis fier que le gouvernement fédéral et celui de la Colombie-Britannique aient établi avec l’industrie une relation de travail qui permet à cette dernière de diriger la prestation du programme, ce qui constitue un modèle innovateur que les autres provinces pourront suivre. »

« La planification environnementale à la ferme est un programme très important pour le Conseil, a déclaré le président M. Klein Geltink. À mon avis, les agriculteurs et les grands éleveurs ont accompli un travail remarquable dans le but de veiller à ce que nos terres agricoles demeurent saines et productives. Grâce à cette aide des deux ordres de gouvernement, nous serons en mesure de faire encore mieux. »

Par l’entremise du programme de planification environnementale à la ferme, le gouvernement fédéral investit plus de 24 millions de dollars, somme qui comprend l’aide financière octroyée au titre du Programme de couverture végétale du Canada. La province de la Colombie-Britannique offre une contribution non financière s’élevant à plus de dix millions de dollars. L’investissement aidera les producteurs à cerner les risques environnementaux actuels et potentiels liés à leur terre, et à mettre en oeuvre une vaste gamme de pratiques de gestion visant à atténuer les risques, lesquelles sont décrites dans le plan d’action individuel.

Le Programme de couverture végétale du Canada, doté d’un budget de 110 millions de dollars sur cinq ans, constitue une initiative du gouvernement du Canada visant à aider les producteurs à améliorer leurs pratiques de gestion des pâturages, à protéger la qualité de l’eau, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la biodiversité et l’habitat faunique.

Une fois que les producteurs ont dressé un plan environnemental de la ferme adéquat avec l’aide d’un conseiller, ils peuvent présenter une demande d’aide financière. Le programme assumera entre 30 p. 100 et 50 p. 100 des coûts admissibles liés à la mise en oeuvre de leurs plans. Un producteur peut recevoir un montant maximum de 30 000 dollars au titre du programme, qui prend fin le 31 mars 2008.

Voici les coordonnées des cinq groupes en question :

Groupe responsable de la prestation du programme Personne-ressource Téléphone
B.C. Cattlemen’s Association David Borth (250) 573-3611
B.C. Fruit Growers’ Association Glen Lucas (250) 762-0143
Certified Organic Association of B.C. Paddy Doherty (250) 747-3287
Comox Valley Farmers’ Institute Chris Brown (250) 337-1834
BC Greenhouse Growers’ Association Angie Gaddy (604) 591-5480

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le programme de planification environnementale à la ferme, vous pouvez communiquer avec le British Columbia Agriculture Council au (250) 763-9790.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires