Pluies intenses en Montérégie Ouest : le MAPAQ informe ses clientèles

Québec (Québec), 8 juillet 2002 – Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est intervenu auprès de La Financière agricole afin de venir en aide aux entreprises maraîchères en difficulté à la suite des pluies intenses survenues les 11 et 12 juin derniers dans le sud-ouest de Montréal.

La Financière agricole administre plusieurs mesures ou programmes
cofinancés notamment avec la collaboration du gouvernement du Québec, qui

aideront ces entreprises à traverser cette période difficile. Outre
l’assurance-récolte, qui devrait indemniser les producteurs assurés, les
conseillers et les conseillères de La Financière agricole analyseront avec les
producteurs et les productrices agricoles, sur demande, la situation de leur
entreprise et les mesures les plus susceptibles de les aider à rétablir
rapidement leur situation financière.

Un compte de stabilisation du revenu

Le compte de stabilisation du revenu net (CSRN) a pour but d’aider les
entreprises agricoles à stabiliser leur revenu agricole à long terme sur une
base individuelle. Les producteurs peuvent déposer jusqu’à 6 % de leur revenu
net dans leur compte de stabilisation et bénéficier d’une contribution
équivalente des gouvernements, dont 4 % par le gouvernement du Québec. Durant
les périodes de faibles revenus, comme c’est le cas actuellement des
entreprises affectées par les pluies intenses, il est possible de retirer les
sommes mises de côté.

Le solde des comptes des maraîchers québécois serait d’environ 50
millions de dollars, dont 18 millions appartiennent aux producteurs maraîchers
de cette région.

Un programme relatif au revenu agricole

Le Québec contribue dans une proportion de 40 % au programme canadien du
revenu agricole (PCRA) qui s’adresse à toutes les entreprises agricoles ayant
connu d’importantes et soudaines chutes de revenus causées par des
circonstances indépendantes de leur volonté.

Ce programme intervient lorsque la marge, c’est-à-dire la différence
entre les revenus et les dépenses d’exploitation de l’entreprise, est
inférieure à 70 % de la marge moyenne des trois dernières années de référence.

Ainsi, les entreprises ayant subi des pertes importantes par suite des
pluies intenses pourront, après analyse et sur présentation d’états financiers
prévisionnels, recevoir des avances dès cet été afin de les aider à pallier

leur situation financière précaire.

En plus des deux mesures précédentes, certains arrangements tels que le
report de versements, la consolidation de la situation financière ou
l’ouverture d’une marge de crédit seront examinés avec attention par les
conseillers de La Financière agricole.

Pour de plus amples informations

Le Ministère invite les productrices et les producteurs maraîchers à
entrer en contact avec le centre de service de Laprairie de la Financière
agricole EN COMPOSANT LE (450) 444-1678, afin de trouver les solutions
financières les mieux adaptées à leur situation.

Le Ministère est confiant que, grâce à ces mesures, l’industrie
maraîchère de cette région retrouvera rapidement sa vitalité et continuera
d’être un des piliers de l’emploi local et régional.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires