14 pays européens sur 27 ne respectent pas les normes bien-être des pondeuses

Des 27 pays européens, 14 ne respectent pas les nouvelles normes de bien-être des poules pondeuses en vigueur depuis le 1er janvier 2012, rapporte Le Parisien. Les pays fautifs se sont vu remettre des avis d’infraction dès les premiers jours de janvier. C’est le cas notamment de la France dont le territoire compte 93 élevages non conformes.

En comparaison, l’Allemagne, la Suède et le Luxembourg ont pris les devants. « Ces pays ont procédé aux aménagements nécessaires, pourquoi pas les autres? » se questionne Frédéric Vincent. « Qu’on ne nous dise pas que cela est trop coûteux, car les États ont eu douze ans pour se préparer. La loi est en effet la traduction d’une directive qui date de 1999. Demain, les pays aux normes pourraient décider de boycotter les œufs français hors la loi, et on ne veut pas en arriver là. Pour les Allemands, par exemple, la santé animale est importante et il n’est pas question pour eux d’accepter que les pays fassent ce que bon leur semble. »

Les producteurs français ont déjà investi près de 1 milliard d’euros (1,35 milliard $CAN) pour se conformer, rapporte Agrisalon. Ce sont 8% des 46 millions de poules pondeuses françaises qui restent à reloger. En Espagne, ce chiffre est de 43% soit 20 millions sur 46 millions de poules au total, en Italie 18,5 millions sur 45 millions (soit 41%), et en Pologne 4,2 millions pour 37 millions de poules (11%).

Les nouvelles normes de bien-être européennes prévoient 40% plus d’espace par poule. Elles disposent maintenant d’un minimum de 750 cm2 par poule. Elles sont de plus logées dans des élevages collectifs. L’aménagement permet aux poules d’exprimer les comportements naturels, comme battre des ailes, gratter et se percher.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires