Plus de lait après l’écornage, c’est bénéfique pour le veau

ecornagePour diminuer la douleur chez les veaux lors de l’écornage, certains éleveurs utilisent une pâte caustique pour réaliser cette opération. L’utilisation d’un sédatif après l’application de cette pâte atténue la sensation de brûlure perçue par le veau. C’est aussi une exigence du code de pratiques canadien pour les soins et la manipulation de bovins laitiers. Cependant, lors d’une étude, des chercheurs de l’Ouest canadien ont observé une baisse de température corporelle de 1,8 °C chez des veaux qui étaient écornés avec une pâte caustique. Le xylazine était utilisé comme sédatif au cours de cette expérience. Cette baisse de température indique que le veau réagit négativement à son écornage même avec l’usage d’un sédatif et que cette baisse de température est encore plus importante lorsque l’opération est effectuée par temps froid. Les chercheurs ont alors tenté de diminuer le refroidissement des veaux en utilisant des lampes chauffantes, mais sans succès. Une chute importante de la température corporelle du veau accroît les risques de maladies et de mortalité du jeune animal. Par contre, ils ont pu observer que les veaux qui recevaient une plus grande quantité de lait après l’écornage démontraient les plus faibles chutes de température corporelle. Ils ont donc conclu l’étude en indiquant qu’un accroissement des quantités de lait servies après un écornage, en utilisant une pâte caustique et un sédatif, aide à diminuer la douleur et le stress.

Source : Journal of Dairy Science

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires