Porc : Glavany n’exclut pas un recours à l’OMC contre l’embargo japonais

France, 23 janvier 2002 – Le Japon reste obstinément fermé aux exportations de viande porcine de la France depuis l’épisode de fièvre aphteuse, qui a touché deux départements au printemps. Bien que la France ait été reconnue « indemne » de cette maladie très contagieuse par les autorités sanitaires européennes et internationales, il a été impossible aux opérateurs nationaux de reprendre le commerce (lucratif) sur cette destination. En 2000, l’hexagone a exporté pour 1,78 milliard de francs de viande de porc vers le Japon. Le ministre de l’Agriculture, Jean Glavany, précise de son côté avoir, vainement, tout mis en oeuvre pour restaurer le courant à l’exportation vers le Japon. Quatre délégations officielles ont été reçues en France. Le ministre s’est lui-même rendu en Asie où il a rencontré son homologue, Tsutomo Takebe. Malgré les renseignements écrits fournis, la situation n’a pas évolué. Le problème est en voie de règlement avec la Corée. En revanche, pour convaincre Tokyo, le ministre de l’Agriculture n’exclut pas d’introduire un recours auprès de l’organisation mondiale du commerce et de l’Office international des épizooties. Cela étant, Jean Glavany estime que la bonne marche de l’exportation est également affaire d’organisation des professionnels, qui n’ont toujours pas créé l’interprofession promise.

Source : Les Échos

Commentaires