Pratiques agricoles davantage respectueuses de l’environnement

Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard), 28 mai 2001 – Les producteurs de l’Ile-du-Prince-Edouard utiliseront l’aide financière récente du gouvernement fédéral pour mettre en oeuvre des pratiques agricoles qui soient davantage respectueuses de l’environnement.

Le solliciteur général du Canada et député de Cardigan, M. Lawrence MacAulay, a annoncé au nom du ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, que l’Ile-du-Prince-Edouard recevra 247 500 dollars au cours des deux prochaines années pour l’aider à élaborer et à mettre en oeuvre des pratiques agricoles qui soient davantage respectueuses de l’environnement et pour conscientiser le public au rôle de l’industrie agroalimentaire en matière de gérance de l’environnement.

Ces fonds proviennent de l’Initiative de gérance de l’environnement en agriculture (IGEA), un programme triennal doté d’un budget de 10 millions de dollars annoncé en juin 2000. Cette initiative a été mise en place dans le but de perfectionner les techniques de gérance de l’environnement dans le secteur agricole, améliorer la qualité du sol et les ressources en eau ainsi que l’habitat de la faune et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

M. MacAulay était à Charlottetown afin de remettre un chèque de 82 500 dollars au Conseil d’adaptation de l’Ile-du-Prince-Edouard. Le Conseil d’adaptation, une entité à but non lucratif administrée par l’industrie, qui représente divers groupes de producteurs de l’Ile-du-Prince-Edouard, administrera les fonds et sera responsable de l’évaluation des projets et des décisions financières.

Le Conseil administre aussi le Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR) mis sur pied par le gouvernement du Canada pour aider le secteur agricole et agroalimentaire à s’adapter à l’évolution structurelle et à saisir des débouchés sur les marchés.

M. MacAulay a affirmé que le programme serait avantageux pour les agriculteurs de l’Ile-du-Prince-Edouard, qui pourront alors obtenir les outils nécessaires à la gestion efficace des ressources en eau, de l’air, du sol et de l’habitat faunique.

« Il est très important pour l’avenir de l’agriculture de poursuivre notre quête de méthodes nouvelles et novatrices de conservation de nos ressources et il importe que les personnes qui sont les plus près de ces ressources assument un grand rôle de leadership en la matière », a déclaré M. MacAulay.

« Les initiatives environnementales sont d’une importance capitale pour la croissance continue du secteur agricole, a affirmé le président du Conseil d’adaptation de l’Ile-du-Prince-Edouard, M. Jim Whalen. Cet argent arrive à un moment opportun et il aidera les agriculteurs, les organisations agricoles, les transformateurs de produits alimentaires et l’industrie entière à se concentrer sur des méthodes qui garantiront la santé de l’environnement pour les générations à venir. »

Les fonds affectés à l’Initiative de gérance de l’environnement en agriculture (IGEA) proviennent du FCADR un fonds de 60 millions de dollars par année créé en 1995 et renouvelé en 1999.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires