Programme de soutien au secteur de la fabrication des boissons alcooliques artisanales

Saint-Paul-d’Abbotsford (Québec), 21 octobre 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, ainsi que le député d’Iberville et adjoint parlementaire au ministre du Travail, M. Jean Rioux, dévoilaient le Programme de soutien au secteur de la fabrication des boissons alcooliques artisanales. Ce programme vise à accompagner et à soutenir financièrement les entreprises déjà établies dans ce secteur en plein essor. Rappelons que le dernier discours sur le budget prévoyait à cet effet une enveloppe budgétaire totale de 6 millions de dollars étalés sur trois ans.

« Je suis convaincu que ce programme orienté vers l’ensemble des étapes de la fabrication d’une boisson alcoolique artisanale, depuis la production de matières premières jusqu’à la mise en marché, assurera la consolidation d’un secteur appelé à atteindre, je le souhaite, de hauts sommets », a souligné le ministre Laurent Lessard.

Les cinq volets du programme
Le premier volet du programme a trait à la production de la matière première. Les dépenses admissibles pourront couvrir les frais relatifs à l’embauche de conseillers externes spécialisés dans l’implantation d’une conduite de production telle que le dépistage des maladies ou des insectes ravageurs, ou la fertilisation.

Le deuxième volet permet l’optimisation des procédés de fabrication par l’embauche de conseillers spécialisés dont le mandat sera déterminé par le Ministère et l’entreprise alors que le troisième vise à implanter un système de contrôle et de gestion de la qualité.

Le quatrième volet concerne l’acquisition d’équipements de fabrication et de conditionnement ou l’adaptation de ceux-ci. Quant au dernier volet, il touche la mise en marché selon une approche collective ou individuelle.

Pour être admissibles à ce programme, les entreprises doivent notamment détenir un permis de production artisanale délivré par la Régie des alcools, des courses et des jeux et avoir réalisé des ventes inférieures à 2 millions de dollars au cours de leur dernier exercice financier. Dans le cas des entreprises qui fabriquent des produits sous les deux régimes de permis en vigueur, soit industriel et artisan, seules les ventes des produits de fabrication artisanale seront prises en considération.

« Au Québec, l’industrie de la fabrication des boissons alcooliques artisanales a généré un chiffre d’affaires de 18,5 millions en 2003. Elle compte quelque 130 entreprises, lesquelles sont majoritairement situées dans les régions de l’Estrie et de la Montérégie. » a mentionné M. Jean Rioux.

« Ce programme constitue un atout supplémentaire pour permettre aux artisans de s’imposer davantage sur le marché. Il s’inscrit dans une démarche gouvernementale globale visant à assurer une coordination de l’offre de service à cette industrie. Ce programme contribuera aussi à l’atteinte de l’objectif prévu dans la stratégie gouvernementale de développement économique qui est d’augmenter de 10 %, d’ici 2010, la valeur ajoutée du secteur bioalimentaire », a conclu le ministre Laurent Lessard.

Pour connaître toutes les modalités du programme, les personnes intéressées peuvent consulter le site Internet du Ministère ou communiquer avec le conseiller en transformation alimentaire de leur région. (http://www.mapaq.gouv.qc.ca/Fr/Transformation/md/Programmes/Programmefabricationboissonsalcooliquesartisanales.htm)

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires