Rapport de septembre 2009 sur la production de grandes cultures

Ottawa (Ontario), 2 octobre 2009 – Les agriculteurs des Prairies ont fait état de diminutions pour toutes les principales céréales comparativement à 2008, à l’exception du blé de printemps au Manitoba. Dans l’Est canadien, les agriculteurs du Québec et de l’Ontario ont indiqué que la production de soya pourrait éventuellement augmenter et atteindre un sommet au Québec.

La récolte de 2009 est bien avancée, grâce à un temps principalement sec et tempéré dans tout le pays. Cet été, des conditions de croissance moins que favorables ont freiné la maturation des cultures, et il faut plus de temps pour les récolter. Cependant, les rendements déclarés pour la plupart des cultures étaient plus élevés que ceux indiqués lors de l’enquête préliminaire sur la production, laquelle a été effectuée à la fin de juillet.

Les cultures de maïs et de soya en Ontario et au Québec arrivent à maturité en retard cette année et ont besoin que le temps reste chaud et sec jusqu’en octobre.

La production de canola devrait régresser
Les agriculteurs des Prairies ont indiqué que la production de canola devrait régresser de 18,9 % par rapport à 2008 pour s’établir à 10,2 millions de tonnes métriques, en raison de la diminution de la superficie récoltée et du rendement.

On a fait état de baisses dans les trois provinces des Prairies, la plus forte diminution en volume et en pourcentage s’étant produite en Alberta, où les agriculteurs prévoient récolter 35,8 % de canola de moins cette année. La production prévue de 2,8 millions de tonnes métriques serait la plus faible enregistrée en Alberta depuis 2003.

La production de céréales fourragères devrait décroître
La production d’orge, d’avoine et de pois secs de grande culture devrait décroître dans toutes les provinces des Prairies, en raison de la diminution du rendement et de la superficie récoltée.

Dans les Prairies, la production d’orge devrait diminuer de 23,8 % pour atteindre 8,5 millions de tonnes métriques, tandis que la production d’avoine pourrait se replier de 36,4 % pour s’établir à 2,5 millions de tonnes métriques. La production de pois de grande culture devrait également baisser (-11,5 %) et se situer à 3,2 millions de tonnes métriques.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires