Récolte record de sirop d’érable en 2009

Longueuil (Québec), 17 juin 2009 – La récolte 2009 de sirop d’érable aura été une saison record selon les données officielles de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, publiées en juin et validées par la Table filière acéricole du Québec. En effet, la récolte du printemps passé a permis d’amasser environ 109,4 millions de livres de sirop d’érable, une quantité historique dans l’industrie acéricole québécoise. Les producteurs se réjouissent de cette bonne nouvelle, eux qui n’avaient produit que la moitié de ce volume l’année précédente. L’ancien record datait de 2004, où 86,4 millions de livres avaient été récoltées. En 2000, une autre bonne année de production, les acériculteurs du Québec avaient livré 85,8 millions de livres.

« Cette récolte 2009 a été très satisfaisante presque partout au Québec etau-dessus de nos attentes. Les producteurs sont évidemment très heureux etsoulagés. Les conditions climatiques ont été favorables, avec des nuits souszéro et des jours au dessus du point de congélation, et ce, durant plusieurssemaines. De plus, l’épaisseur de neige « raisonnable » a facilité les travauxde préparation de la tubulure et l’entaillage en forêt. L’excellente récoltede cette année devrait ainsi combler la demande. La Filière acéricole pourrapoursuivre le développement des marchés et la promotion entamés depuisquelques années » a expliqué M. Serge Beaulieu, président de la Fédération.

En 2009, la moyenne de production au Québec a été environ de 2,65 livresde sirop d’érable par entaille, soit bien plus que la moyenne historique de2,25 livres par entaille. A titre comparatif, l’année 2008 avait permisd’amasser une moyenne de seulement 1,56 livre par entaille et 58,7 millions delivres de sirop d’érable. Environ 41 millions d’entailles étaient enproduction cette année, une hausse importante par rapport aux 34 millionsd’entailles de 2007. Cette augmentation a été possible grâce à la distributionde contingents supplémentaires à des producteurs existants mais aussi à prèsde 400 nouvelles fermes, une initiative de la FPAQ.

Réserve épuisée
Au début de 2009, les inventaires de sirop d’érable étaient épuisés auQuébec, ce qui a créé une pression à la hausse sur le prix au consommateur. Labonne récolte 2009 permettra de soulager cette pression. Depuis quelque temps,les consommateurs remarquent d’ailleurs une stabilité, voire une baisse duprix de la boîte de conserve de sirop d’érable en épicerie.

Entre 2000 et 2004, la Fédération avait amassé une réserve totalisantprès de 60 millions de livres de sirop d’érable afin de pallier aux années deplus faible production. Tout ce volume a été vendu entre 2005 et 2008,notamment parce que les conditions climatiques à la récolte d’eau d’érablen’avaient pas été favorables. De plus, les marchés internationaux s’étaientdéveloppés considérablement. A cet effet, l’année 2007 avait été marquée parune exportation canadienne record de près de 90 millions de livres de siropd’érable. Les principaux marchés sont, par ordre d’importance, les Etats-Unis,la Japon et l’Europe.

A cause de la rupture de stocks de sirop d’érable au début de l’année2009, des primes ont été offertes aux producteurs en début de saison par lesacheteurs de sirop d’érable et s’ajoutaient au prix de base entendu entre laFédération des producteurs acéricoles et les acheteurs de sirop d’érable. Letaux des primes a diminué au fur et à mesure que la production a progressé.

Fondée en 1966, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a pourmission de défendre et de promouvoir les intérêts économiques, sociaux etmoraux de 7 400 entreprises acéricoles, autant d’hommes et de femmes quitravaillent ensemble par la mise en marché collective de leurs produits. Grâceà la qualité de leur travail et de leurs produits, le Québec assure 80 % de laproduction mondiale de sirop d’érable.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération des producteurs acéricoles du Québec
http://www.siropderable.ca

Commentaires