Récoltes autour des moyennes

Les récoltes vont bon train au Québec, avec des rendements autour de la moyenne dans la plupart des cultures.

Soya
Selon le plus récent bilan sur l’état des cultures de la Financière agricole (FADQ), au 22 octobre, 85 % des superficies en soya avaient été récoltées, avec de très grandes différences entre les secteurs.

La récolte de soya était très avancée dans les régions du sud-ouest et du centre (75 à 98 % des superficies) et avait progressé en Chaudière-Appalaches et au Témiscamingue (25 % et 45 % respectivement). La récolte débutait à peine dans les régions plus à l’est, car le mûrissement a été retardé.

En général, les rendements du soya sont autour de la moyenne ou légèrement supérieurs à celle-ci, particulièrement en Montérégie (secteurs de Saint-Hyacinthe et de Granby). La qualité des fèves est bonne, voire excellente en Montérégie (secteur de La Prairie). On rapporte toutefois des rendements légèrement inférieurs par endroits, selon les dates de semis et les types de sol.

Maïs-grain
Grâce aux bonnes conditions automnales et à l’absence de gel mortel avant celui du 21 octobre, le maïs-grain a complété son développement et atteint sa maturité sur la majorité des superficies. Toujours selon le dernier bilan de la FADQ, au 22 octobre, 15 % des superficies du maïs-grain avaient été récoltées. L’humidité moyenne du grain des champs récoltés se situe entre 25 et 30 % en Montérégie.

Les rendements sont variables d’un secteur à l’autre selon le drainage et le type de sol, mais, dans l’ensemble, ils s’annoncent autour de la moyenne, même supérieurs dans les sols argileux en Montérégie. Dans les régions plus à l’est, plusieurs champs de maïs-grain seront récupérés en maïs fourrager.

Maïs fourrager
La récolte du maïs fourrager s’est terminée dans le centre et l’ouest de la province dans les périodes habituelles ou en retard de quelques jours à une semaine, sauf dans Laurentides-Laval (MRC d’Antoine-Labelle) et le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu où au 22 octobre, elle n’était pas terminée. Pour les régions de l’est, il restait de 15 à 65 % des superficies à récolter; la Capitale-Nationale et le nord de Chaudière-Appalaches sont les régions les moins avancées.

Les rendements de maïs fourrager sont autour de la moyenne pour les régions où la récolte est terminée, et s’annoncent inférieurs ou légèrement inférieurs à la moyenne pour les autres régions. La qualité varie de bonne à inférieure.

Lire le bilan sur l’état des cultures de la FADQ (PDF)

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires