Résultats financiers en 2002 de Bioniche Life Sciences

Belleville (Ontario), 6 février 2002 – Bioniche Life Sciences Inc., (BNC : TSE), a annoncé des recettes records consolidées de 9,4 millions de $ au cours du deuxième trimestre ayant pris fin le 31 décembre 2001, en
hausse de 39 % par rapport aux recettes de 6,8 millions de $ enregistrées
durant la période correspondante de l’année antérieure. La Compagnie a fait
état d’une perte nette de 0,8 million de $, ou 0,03 $ par action, au cours du
deuxième trimestre terminé le 31 décembre 2001, une baisse modique en

comparaison avec la période correspondante en 2000, alors qu’une perte de 0,84
million de $, ou 0,04 $ par action, avait été annoncée.

“L’augmentation globale de nos recettes provient principalement du
rendement soutenu qu’ont connu, en Europe, nos produits relatifs à la santé
humaine et à la poursuite de la pénétration du marché américain par nos
produits de santé animale”, a affirmé Graeme McRae, président et chef de la
direction de Bioniche. “Ces résultats montrent que nous continuons, de façon
consistante, à marquer des points en vue de l’atteinte de notre objectif
ultime, à savoir la mise sur pied d’une société biopharmaceutique rentable
alimentée par une solide infrastructure de recherche.”

Autres faits saillants de nature financière

Flux de trésorerie positif – Malgré la hausse des investissements de
recherche – développement, le temps d’absorption opérationnel de la Compagnie

est demeuré inchangé. Les dépenses en immobilisation et le remboursement des
dettes mis à part, la Compagnie a été en mesure d’assumer tous les frais de
ses activités d’exploitation, y compris la R et D, à partir de ses recettes
d’exploitation.

Amélioration de l’efficacité de l’exploitation – Alors que les recettes
ont connu une hausse de 37 % au cours des six premiers mois, les dépenses
d’exploitation ont augmenté de 14,2 %. Ainsi, avant la prise en compte de la R
et D, un bénéfice net de 3,5 millions de $ a été dégagé, une hausse de 2,5
millions de $ par rapport à la période correspondante de l’année dernière.

Situation financière renforcée – Au 31 décembre 2001, le fonds de
roulement de la Compagnie atteignait 18,7 millions de $, y compris 9,1
millions en argent comptant et en quasi-espèces, en hausse de 6,8 millions de
$ par rapport au fonds de roulement de 11,9 millions de $ enregistré au

31 décembre 2000.

Accroissement des investissements en R et D – En excluant l’aide
gouvernementale, des frais bruts de 5,5 millions de $ ont été consentis en
matière de R et D durant les six premiers mois, en hausse de 1,7 million de $,
ou 44,7 %, par rapport à la période correspondante de l’année écoulée.

Excédent brut d’exploitation positif – Au deuxième trimestre, la
Compagnie a réalisé un excédent brut d’exploitation positif de 0,4 million de
$, ce qui a contribué à l’excédent brut d’exploitation de 0,7 million de $
enregistré depuis le début de l’année, par comparaison au (1,3 million de $)
cumulatif réalisé au cours de la période correspondante antérieure.

Diminution de la perte cumulative – La Compagnie a enregistré une perte
nette de 1,5 million de $, ou (0,05 $) par action, pour les six mois se
terminant le 31 décembre 2001, une chute de 42 % par rapport aux six premiers
mois de 2000, alors qu’une perte de 2,6 millions de $, ou (0,11 $) par action,
était annoncée.

“La Compagnie a atteint le point où elle est en mesure d’absorber les
coûts inhérents à l’accroissement de ses activités commerciales dans le cadre
de ses frais généraux courants”, a souligné Patrick Montpetit, vice-président
et directeur financier. “A compter de maintenant, la compagnie prévoit
investir davantage de ressources aux niveaux des ventes et de la
commercialisation aux Etats-Unis et en Europe.”

Faits saillants au niveau de la mise au point de produits – Santé animale

La division de la Salubrité alimentaire de Bioniche a reçu une subvention
de 1,4 million de $ du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des
Affaires rurales de l’Ontario. Cette subvention permettra de financer une
étude ontarienne, effectuée par la faculté d’Etudes vétérinaires de
l’Université de Guelph, ayant pour but d’évaluer les effets du vaccin E.coli
O157:H7 sur la sauvegarde de la qualité des eaux et sur les eaux de
ruissellement provenant des fermes. Des études cliniques sur le terrain sont
actuellement menées dans d’importants parcs d’engraissement, alors que
l’innocuité et le rendement du vaccin sont évalués dans un environnement
commercial. Pour le moment, la fabrication du vaccin n’a toujours pas été
validée. Conformément aux exigences réglementaires, l’étude finale visant à
obtenir l’autorisation des organismes de réglementation ne peut être amorcée
tant que ce processus n’est pas terminé. La Compagnie prévoit amorcer l’étude
à des fins d’autorisation d’ici l’été 2002, et elle continue d’oeuvrer à
l’obtention des autorisations requises en vue d’une approbation de
commercialisation, tant au Canada qu’aux Etats-Unis, d’ici la fin de l’année.

Renseignements relatifs à Bioniche

Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne
chef de file, engagée dans la mise au point, la fabrication et la mise en
marché, à l’échelle de la planète, de produits brevetés propres sur les
marchés des produits relatifs à la santé humaine et animale. La Compagnie
travaille à l’élaboration d’une gamme prometteuse de médicaments
anticancéreux, lesquels sont issus d’une technologie brevetée de paroi
cellulaire de nature mycobactérienne. La Compagnie emploie plus de 200
personnes évoluant dans quatre unités fonctionnelles : Bioniche Therapeutics,
Vetrepharm Animal Health, Bioniche Pharma et Bioniche Food Safety.

Actuellement, les titres de Bioniche Life Sciences Inc. sont négociés sur
le parquet de la Bourse de Toronto (TSE) sous le symbole “BNC”, et 27,818,445
actions sont en circulation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bioniche Life Sciences Inc.

http://www.bioniche.com/

Commentaires