Soya : ça démarre

Après un premier grand départ jeudi et vendredi dernier, puis une pause en raison du temps humide pendant la fin de semaine, voici que redémarre la récolte de soya. Sur le sud du Québec, il devrait faire beau jusqu’à dimanche.

Au Québec, la récolte de soya serait environ une semaine en retard, principalement à cause du temps frais et humide de la fin mai et du début juin. Par contre, les rendements et la qualité semblent au rendez-vous, notamment en Montérégie.

« Je m’attends à des rendements au-dessus de la moyenne », a confié au Bulletin.com l’agronome Miguel Provost, de Prograin. La semaine dernière, des rendements de 3,5 et 3,7 t/ha ont été observés. Il s’agit de champs semés tôt, chez de très bons producteurs, reconnaît Miguel Provost.

PHOTO : André Dumont
PHOTO : André Dumont

Dans les parcelles de démonstration de Prograin à Saint-Césaire, on observe du soya avec de trois à cinq gousses par nœud, très peu de gousses à deux grains et beaucoup de gousses à trois ou quatre grains. Autre particularité de la saison 2013 : les entre-noeuds sont très rapprochés.

On peut faire ces mêmes observations dans plusieurs champs de la Montérégie, affirme Miguel Provost. Les plants sont courts et chargés, avec peu de traces de périodes de stress. Dans d’autres régions, ils sont plus longs et plus touchés par la pourriture blanche (sclérotinia).

« L’été a été frais et peu ensoleillé, mais le soya ne semble pas du tout avoir été affecté, constate l’agronome. La capacité d’adaptation du soya est incroyable. »

Dans l’ensemble, les cultures au Québec accusent un retard de maturité d’environ une semaine. Le soya n’en souffrira pas, ni en quantité, ni en qualité, croit Miguel Provost. « Le défi sera de tout récolter, notamment pour ceux qui n’ont pas leur propre moissonneuse-batteuse. La fin septembre approche, il reste beaucoup de soya à récolter et il y a du maïs qui sera prêt à battre bientôt. »

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires