Soya grêlé

Grains de soya au sol à la suite de l'épisode de grêle du 11 septembre. PHOTO : Jonathan Ryan

Grains de soya au sol à la suite de l’épisode de grêle du 11 septembre. PHOTO : Jonathan Ryan

La grêle a frappé fort sur les villages de Noyan et Clarenceville, le 11 septembre dernier. Les champs de soya de la région située entre la rivière Richelieu et le lac Champlain, près de la frontière avec les États-Unis, ont été affectés.

D’après le producteur Jonathan Ryan, certains grêlons avaient jusqu’à trois centimètres de diamètre. Les plants de soya ont vu leurs gousses s’ouvrir par la force de l’impact des grêlons et des grains sont tombés au sol. De 5 à 10 % des grains de soya se seraient retrouvés à terre dans les champs à maturité.

Agronome chez Semences Pride, Gilbert Brault estime que des pertes plus importantes pourraient être constatées à la récolte, puisque la grêle a aussi laissé plusieurs gousses ouvertes. Cela pourrait occasionner des problèmes de qualité, ou de perte au sol d’ici le battage ou lors du passage de la moissonneuse-batteuse.

Gousses de soya ouvertes par la grêle. PHOTO : Jonathan Ryan

Gousses de soya ouvertes par la grêle. PHOTO : Jonathan Ryan

 

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires