Surveiller la santé des racines

Le début de la saison est une période critique pour le bon développement des racines. Elles sont vulnérables notamment aux attaques des pathogènes qui se manifestent lors de conditions de sol frais ou trop humide. Il est donc recommandé de visiter les champs toutes les semaines, pour surveiller la santé des racines.

Les problèmes de santé racinaires peuvent se manifester par une levée non uniforme, ou par une absence de plants sur le rang. Les plantules peuvent présenter divers symptômes.

Indices évidents de problème au niveau des racines :
-plants morts ne présentant pas de lésions sur le feuillage
-plants ayant des feuilles jaunies à la base
-présence de plants plus petits ou vert pâle par zone dans le champ.

Indices plus subtils de problèmes au niveau des racines :
-germination lente ou inexistante
-apparence de manque d’engrais ou d’eau

Voici les causes possibles des problèmes racinaires, telles qu’identifiées dans un avis du Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) rédigé par Stéphan Pouleur, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Soya et maïs

Différentes espèces de champignons du genre Pythium peuvent causer la fonte des semis (mort de la plantule) et des pourritures de racines (maïs et soya).

Un sol frais et humide au moment du semis augmente les risques de dommages causés par les Pythium puisqu’une germination lente rend les racines plus vulnérables. Pour le maïs et le soya, la germination s’amorce lorsque la température du sol atteint 10 °C.

Des conditions de semis très sèches suivies par des températures plus fraîches et des pluies abondantes favorisant un excès d’eau dans les champs sont propices aux infections par les Pythium. Ces derniers détectent les radicelles qui commencent à sortir des semences et les attaquent rapidement. Les plantules attaquées meurent avant même de sortir de terre, ou bien sortent un peu puis meurent, alors que d’autres survivent, mais avec un système racinaire réduit.

Céréales

D’autres espèces de champignons du genre Fusarium et le Bipolaris sorokiniana (Cochliobolus sativus) peuvent aussi causer la fonte des semis (mort des plantules) et des pourritures de racines (céréales).

Les céréales préfèrent des conditions fraîches et humides pour démarrer. C’est une des raisons pour lesquelles il est important de semer tôt.

Lors de printemps chauds et secs, les céréales semées sur des sols légers ou sablonneux sont plus sensibles aux « attaques » par les Fusarium incluant ceux présents dans les semences et dans le sol.

Les feuilles des plantules atteintes jaunissent puis meurent et certaines plantules mourront. Les racines peuvent présenter des lésions brunes ou être complètement pourries.

Une sécheresse en début de saison et un semis trop profond favorisent également l’infection des racines par le Bipolaris. Ce champignon cause des lésions brunes sur les racines, les coléoptiles et les feuilles et peut entraîner le rabougrissement des plantules et leur mort. Au Québec, l’essentiel de l’inoculum provient de la semence. Il peut aussi provenir du sol et des résidus infectés.

Un simple examen visuel ne permet pas de distinguer les symptômes causés par Fusarium de ceux causés par Bipolaris puisqu’ils sont similaires. De plus, les deux champignons peuvent être présents en même temps dans une racine affectée. Pour vraiment savoir quel est ou quels sont les agents pathogènes présents dans une racine malade, des échantillons de racines doivent être envoyés au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection.

Lire la suite : Comment prélever des échantillons dans le but d’observer les racines?

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires