Telus Agriculture voit le jour

La société canadienne Telus lance une nouvelle filiale entièrement consacrée au secteur agroalimentaire, Telus Agriculture. Son ambition est de recréer en agriculture ce qu’elle a accompli dans celui de la santé, soit connecter les sociétés entre elles et utiliser leurs données grâce entre autres à l’intelligence artificielle pour augmenter l’efficacité des entreprises, mais aussi du réseau lui-même.

L’annonce a été faite jeudi le 12 novembre en présence de François Gratton, président de groupe Telus, et du président et chef de la direction de Darren Entwistle. La ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Marie-Claude Bibeau, a également participé à l’événement en soulignant les investissements faits par le gouvernement pour brancher les régions ainsi que dans les technologies de pointe.

Les opportunités sont grandes en effet, estime Telus. Les problèmes en agriculture seraient les mêmes que lorsque l’entreprise a débuté dans le secteur de la santé il y a dix ans, soit des sociétés qui travaillent en silo et une abondance de données non traitées et analysées.

Le but ultime de Télus est « d’optimiser la production alimentaire, de contribuer à la hausse du rendement agricole et de répondre à la demande alimentaire toujours croissante sur la planète ». L’entreprise souhaite relier chaque élément de la chaîne de valeur agricole, les agriculteurs, les éleveurs, les agroentreprises, le secteur agroalimentaire et les entreprises de biens de consommation et de vente au détail. Telus avance d’ailleurs que les défis seront nombreux avec une population et une demande croissante dans les prochaines années. Les enjeux reliés à la connexion des entreprises dans les régions à des réseaux fiables et performants n’ont toutefois pas été abordés.

S’adapter à de nouveaux défis

Les préoccupations des clients et des consommateurs ont évolué durant les dernières années et la crise de la COVID-19 a aussi mis en lumière les défis de s’ajuster rapidement, à la fois du côté de la production, de la distribution et de la commercialisation. Les notions de traçabilité, de sécurité des aliments et de réduction des pertes se retrouvent dans la mission de Telus Agriculture. L’exemple des usines de transformation a d’ailleurs été utilisé pour illustrer comment un partage de données et l’utilisation de l’intelligence artificielle pour créer des scénarios de l’évolution de la demande pourrait aider à une meilleure efficacité.

Telus Agriculture ne part pas de zéro. Plusieurs transactions ont été faites au fil du temps pour s’assurer une présence à la fois dans l’agroentreprise (machinerie et équipements), les producteurs et le commerce du détail. En tout, huit entreprises ont été acquises pour un total aujourd’hui de 6600 clients dans 50 pays, représentant des superficies gérées de 100 000 acres, tous regroupés sous la nouvelle bannière.

AFS Technologies et Agrian font partie des récentes acquisitions de Telus. AFS Technologies est décrit comme un chef de file mondial spécialisé dans les solutions de vente et de distribution destinées au marché des biens de consommation. Agrian est pour sa part une plateforme unifiée de gestion de la précision, de l’agronomie, de la durabilité, de l’analyse et de la conformité. Feedlot Health Management Solutions, une entreprise dont l’acquisition est en cours de confirmation, pourrait venir s’ajouter au groupe.

 « En misant sur l’innovation technologique, l’intelligence artificielle et la compassion, nous aiderons les agriculteurs et les éleveurs à produire des aliments qui nourriront la population mondiale qui ne cesse de croître, et ce, de façon plus efficace, sécuritaire et écoresponsable. Nos efforts pour optimiser la production alimentaire contribueront à favoriser la hausse du rendement agricole et, par le fait même, à répondre à la demande de nourriture toujours croissante sur la planète. En numérisant toute la chaîne de valeur, de la ferme à la fourchette, et en reliant les technologies entre elles pour la première fois, nous faciliterons les échanges sécurisés de renseignements pour permettre aux agriculteurs, aux éleveurs, aux agroentreprises, au secteur agroalimentaire et aux consommateurs de prendre des décisions plus éclairées. Nous cherchons à offrir des solutions novatrices qui feront évoluer le secteur de l’agriculture dans le monde entier et permettront au Canada de s’imposer sur la scène mondiale comme fournisseur d’aliments salubres issus de l’agriculture durable », a déclaré Darren Entwistle, président et chef de la direction de Telus.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires