Temps difficiles en vue pour les marchés de l’emploi

Toronto (Ontario), 28 septembre 2001 – Les marchés de l’emploi provinciaux vont probablement traverser des temps difficiles dans les derniers mois de 2001 et au premier semestre de 2002, selon les économistes de la Banque TD. « Le ralentissement de la croissance et de la création d’emplois amorcé par le secteur de la fabrication dans le Canada central risque de s’étendre à tout le pays dans les mois à venir, annonce Derek Burleton, économiste principal du Groupe Financier Banque TD. D’ici le milieu de 2002, les taux de chômage dans la plupart des provinces seront de 0,5 à 1,5 point de pourcentage au-dessus de leurs niveaux de la fin de 2000, et les augmentations devraient être marquées en Ontario et au Québec. »

Les influences négatives frappant l’économie canadienne sont de grande portée

« Dans les prochains mois, toutes les économies régionales auront bien du mal à enregistrer une quelconque croissance », déclare M. Burleton.

  • L’horizon économique à court terme aux Etats-Unis s’est considérablement assombri, touchant tous les secteurs de la fabrication provinciaux.
  • L’activité dans les secteurs provinciaux des ressources naturelles a subi l’affaiblissement des marchés des denrées de base.
  • Dans toutes les provinces, la confiance des consommateurs et des entreprises sera secouée par la baisse des profits des entreprises, l’accroissement des taux de chômage, la dégringolade du cours des actions et, plus récemment, l’incertitude découlant des attentats terroristes chez nos voisins du Sud.

Les économies provinciales retrouveront avec peine une croissance plus forte en 2002

D’ici le début de l’année prochaine, les perspectives de croissance des économies régionales du Canada commenceront probablement à s’améliorer, alors que l’économie américaine se mettra à réagir à la rapidité sans précédent de la détente monétaire et à l’allégement de l’impôt des particuliers mis en place cette année. « La croissance économique devrait reprendre dans toutes les provinces au premier trimestre de 2002, mais les améliorations des taux provinciaux de création d’emplois risquent de se faire attendre jusqu’au milieu de l’année, prévoit M. Burleton. Par bonheur, 2003 devrait amener un retour à un contexte de gains d’emplois rapides et de taux de chômage peu élevés, semblables à ceux de la fin des années 1990 et de 2000. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque Toronto Dominion (TD)

http://www.tdbank.ca/

Commentaires