Un chef cuisinier de la région de Charlevoix est honoré

Pointe-au-Pic, le 3 mai 2000 – Le 12 avril dernier, un chef cuisinier de la région de Charlevoix, monsieur Éric Bertrand de l’Auberge des 3 Canards située à Pointe-au-Pic, a reçu le prix Renaud-Cyr, lors d’une soirée au restaurant Le Parlementaire de l’Assemblée nationale, à Québec. Ce prix lui a été décerné pour souligner son apport exceptionnel à l’utilisation de produits régionaux dans la réalisation de ses plats et sa contribution à la cuisine du Québec.







Ce chef cuisinier est à l’origine du projet de la Table agrotouristique de Charlevoix, une réalisation qui a inspiré d’autres régions du Québec.


Ce chef cuisinier est à l’origine du projet de la Table agrotouristique de Charlevoix, une réalisation qui a inspiré d’autres régions du Québec. Le principe de cette table est basé sur un partenariat qui accorde autant d’importance au chef qu’à l’artisan, au producteur ou au transformateur. Monsieur Bertrand estime que le chef doit accompagner l’artisan dans ses essais. Il doit également promouvoir les produits de sa région jusqu’à les protéger par une appellation contrôlée.

En 1995, monsieur Bertrand adhère au Régime d’apprentissage de la Société québécoise du développement de la main-d’œuvre en accueillant deux apprentis. Il poursuit cet engagement auprès de la relève en enseignant au Collège de Limoilou, où il a participé à l’implantation des programmes de techniques de gestion hôtelière et de restauration.

Le prix Renaud-Cyr est une distinction unique, créée à la mémoire de ce chef cuisinier de la région de Montmagny, qui vise à reconnaître les professionnels et professionnelles de l’agroalimentaire et de la cuisine québécoise. La philosophie de monsieur Cyr consistait à privilégier le partenariat entre les artisans et les chefs afin d’accroître l’utilisation des produits régionaux québécois et ainsi favoriser le développement de la culture culinaire québécoise. Renaud Cyr accordait également une grande considération aux jeunes de la relève et cherchait à faciliter leur intégration dans le milieu de l’agroalimentaire et de la cuisine québécoise.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires