Un comté de Californie interdit les OGM

San Francisco (États-Unis), 5 mars 2004 – Pour la première fois aux Etats-Unis, un comté vinicole de Californie a pris la décision d’interdire les cultures d’organismes génétiquement modifiés (OGM), afin de protéger le gagne-pain de ses vignerons et des agriculteurs.

Cette décision a été prise lors d’un vote récent des électeurs du comté de Mendocino, au nord de San Francisco, où le mouvement en faveur des cultures biologiques gagne du terrain.

Les autorités locales ont indiqué que sur les quelque 47.000 électeurs du comté, 56% d’entre eux s’étaient prononcés pour l’interdiction des OGM.

La décision adoptée prévoit la destruction des cultures transgéniques et des amendes pour les agriculteurs utilisant des OGM.

Cette interdiction se veut surtout préventive: aucun des produits génétiquement modifiés actuellement sur le marché (colza, maïs, soja, pomme de terre) n’est en fait cultivé dans le comte de Mendocino, où sont installés quelques gros producteurs de vins californiens, comme Fetzer.

Mais vignerons et agriculteurs craignent les risques de pollinisation croisée, si des cultures aux OGM étaient introduites dans la région.

« Le vent et le pollen transporté par des insectes peuvent provoquer des pollinisations croisées dans les vignes, ce qui menacerait la viabilité économique des entreprises vinicoles biologiques ou traditionnelles », affirmaient les partisans de cette interdiction, avant son vote, en notant qu’ils pourraient alors avoir plus de mal à exporter leurs vins vers l’Europe et le Japon, où l’opposition aux OGM est très forte.

Des mesures semblables sont envisagées dans le Vermont (nord-est) et à Hawaï.

Source : AFP

Commentaires