Un financement agricole crée de nouveaux débouchés à Terre Neuve et Labrador

St. John’s (Terre Neuve), 21 septembre 2005 – En travaillant à de nouveaux programmes élaborés aux termes du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA), l’industrie agricole et agroalimentaire de la province se transforme pour l’avenir, ont déclaré l’honorable Andy Mitchell, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, et l’honorable Ed Byrne, ministre des Ressources naturelles.

Lors d’une rencontre à St. John’s pour examiner les progrès à moyen terme réalisés dans le cadre du plan quinquennal national pour l’agriculture, les ministres ont annoncé que les gouvernements fédéral et provincial avaient investi à ce jour plus de 14 millions de dollars dans l’exécution de programmes et de projets à Terre Neuve et Labrador. De tels investissements ont pour but de donner une plus grande stabilité à l’industrie et d’appuyer de nouvelles approches aux activités agricoles.

« Le marché demande qu’on fasse preuve d’innovation et qu’on offre de nouveaux niveaux de services. L’industrie de Terre Neuve et Labrador répond à cette demande », a ajouté le ministre Mitchell. « Ces investissements créent de nouveaux débouchés, ce qui augmente la rentabilité de l’industrie et répond aux priorités dans les domaines de la santé, de la salubrité et de l’environnement, domaines qui sont très importants pour les consommateurs. »

Aux termes du CSA, les gouvernements fédéral et provincial ont versé plus de 32 millions de dollars à Terre Neuve et Labrador pour ses programmes et ses projets afin d’aider l’industrie agricole et agroalimentaire de la province à contribuer à l’objectif national qui est de faire du Canada le chef de file mondial dans les domaines de la salubrité et de la qualité des aliments, de l’innovation et de la production favorisant un environnement durable.

« La croissance continue de l’industrie agricole et agroalimentaire est un point de mire de l’économie de cette province », a affirmé le ministre Byrne. « Les investissements stratégiques faits aux termes du CSA ont permis à cette industrie de se développer et de se diversifier. Par conséquent, une industrie agricole et agroalimentaire axée sur les régions rurales continuera à se développer en tant qu’industrie durable et à créer des emplois dans la province. »

Parmi les changements apportés à l’industrie à ce jour aux termes du CSA, notons :
une augmentation de 240 p. 100 du nombre d’exploitations agricoles ayant un plan environnemental de la ferme;
la création d’une nouvelle entreprise de transformation du yogourt à Stephenville;
plus de 1 000 acres de terres agricoles destinées à la rotation des cultures, ce qui atténue les pressions environnementales et augmente la diversité de l’industrie;
le double du nombre d’acres consacrées à la culture du maïs fourrager pour répondre aux besoins de l’industrie laitière de la province;
un nombre 30 fois plus élevé de la croissance dans l’industrie de la fourrure;
les premières récoltes d’airelles de montagne commercialisées et l’expansion de la production de bleuets et de canneberges pour répondre à la demande croissante.

Deux nouveaux programmes, élaborés aux termes du CSA pour aider les agriculteurs à composer avec les pertes de revenu et de récolte, le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole et le Programme d’assurance-production, ont apporté à ce jour plus de 660 000 de dollars à la province.

« Dans une industrie qui a sa part de risques et d’incertitudes, en raison de maladies, de conditions météorologiques et de fluctuations du marché, le CSA a apporté une approche structurée qui a permis de stabiliser les revenus des agriculteurs », a déclaré Merv Wiseman, président de la Newfoundland and Labrador Federation of Agriculture. « Entre-temps, le CSA a créé de nouveaux débouchés afin de développer le potentiel qui existe dans l’industrie agricole de Terre Neuve et Labrador. »

Il y a 643 exploitations enregistrées et quelque 100 transformateurs d’aliments à Terre Neuve et Labrador. L’industrie agricole emploie 6 200 personnes et affiche des ventes annuelles totalisant 500 millions de dollars. Les recettes monétaires agricoles pour 2004 se sont élevées à 85,3 millions de dollars.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires