Un fort potentiel de croissance pour le soya

Au moment où les accords et les ententes de commerce internationales font les manchettes, Financement agricole Canada (FAC) a dressé une liste des produits agricoles et alimentaires dont le potentiel est le plus intéressant du point de vue de vente à l’étranger. Dans cette liste figure le soya, accompagné des légumineuses et du poisson frais.

FAC est arrivé à cette conclusion en examinant les produits qui figuraient sur ces trois listes : les 15 exportations les plus lucratives dans le monde; les 15 exportations ayant affiché la croissance la plus rapide (avec une valeur représentait au moins 0,5 % de la valeur des exportations mondiales en 2016) et les 15 exportations les plus lucratives du Canada.

En ce moment, le Canada exporte pour 24,6 G $US de produits agricoles, ce qui le place au 5e rang mondial, selon les chiffres de 2016. Au total, en comptant les produits alimentaires transformés, les exportations s’élèvent à 43,8 G$US pour un pourcentage de 4,1% de ce secteur à l’échelle mondial. Le Canada se situe au 11e rang mondial pour les exportations de produits alimentaires.

Les pays occupant les trois premiers rangs pour les produits sont les États-Unis, la Chine et les Pays-Bas. Leurs échanges cumulaient 29,7% des exportations mondiales. Le quart des exportations alimentaires au monde provient des Pays-Bas, des États-Unis et de l’Allemagne avec 24,9%.

L’économiste Amy Carduner de FAC estime toutefois que le Canada est bien placé pour profiter des tendances de consommation qui évoluent partout sur la planète avec le rehaussement des revenus des ménages, « notamment parce qu’il produit et exporte des huiles végétales, de la viande rouge et des protéines végétales. Comme ces produits font l’objet d’une demande mondiale grandissante, le Canada a la possibilité de grimper dans le classement des pays exportateurs », indique l’économiste.

En plus du soya, des légumineuses et du poisson frais, le blé, le canola et le poisson offrent aussi des possibilités intéressantes de croissance de leur marché à l’extérieur.

Les exportations agricoles canadiennes
Source: FAC

 

En ce qui a trait aux produits alimentaires transformés, il semblerait que ce soit les préparations alimentaires, l’extrait de malt et le café qui aient le plus de potentiel. Ils sont suivis par le bœuf, le porc, le chocolat et l’huile de canola dont les possibilités sont considérées « les plus intéressantes ».

Les exportations canadiennes de produits alimentaires transformés.
Source: FAC

à propos de l'auteur

Commentaires