Un rendez-vous historique pour l’avenir des coopératives agricoles

Montréal (Québec), 19 octobre 2001 – « Nous allons essayer de placer les coopératives dans une position concurrentielle quant à la collecte des capitaux » a déclaré le Premier ministre du Québec M. Bernard Landry dans le cadre du Rendez-vous de mi-parcours du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire tenu hier à St-Hyacinthe. Nous sommes très heureux de cette reconnaissance et du niveau d’engagement à l’égard des coopératives agricoles a indiqué M. Paul Massicotte, président de la Coopérative fédérée de Québec.

C’est au terme d’échanges fructueux avec les représentants du gouvernement et de l’ensemble des intervenants du secteur agroalimentaire québécois, que les coopératives agricoles ont obtenu l’engagement ferme du ministre de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Maxime Arseneau, qu’un chantier sur la capitalisation et le financement des coopératives agricoles, sera rapidement mis en place. « Il est clair pour nous que la consolidation et le développement du réseau des coopératives agricoles passe par un réaménagement de la fiscalité qui reconnaît la spécificité de la formule coopérative » a ajouté M. Massicotte.

La Coopérative fédérée de Québec et son réseau de coopératives affiliées est la quatrième plus grosse entreprise du Québec avec des revenus de 3,7 milliards de dollars et est le septième employeur en importance de la province avec 13 237 employés. Trois ans après les engagements pris au premier Rendez-vous des décideurs à St-Hyacinthe en 1998, la Coopérative fédérée de Québec a largement contribué à l’atteinte des objectifs fixés à l’époque.

Ses exportations ont cru de 370 millions de dollars à 620 millions de dollars et représentent 50% de la croissance de l’ensemble du secteur. Le réseau de la Coopérative fédérée a également permis la création de 3 500 emplois pour la période soit une augmentation de 25% du nombre de ses employés et ses investissements annuels ont doublé passant de 30 millions de dollars par année à 60 millions de dollars.

Rappelons que la Coopérative Fédérée de Québec et ses coopératives affiliées ont annoncé pour près de 1 milliard de dollars d’investissements dans les différentes régions du Québec, et ce dans la mesure où les règles fiscales des deux paliers de gouvernement soient adaptées pour permettre à ses membres de capitaliser adéquatement ses activités.

La Coopérative fédérée de Québec est la fédération d’une centaine de coopératives agricoles qui regroupent au total plus de 37 000 membres. Forte de l’appui de ses 10 000 employés, la Coopérative fédérée de Québec fournit aux agriculteurs, directement ou par l’entremise de ses coopératives sociétaires, une vaste gamme de biens et de services nécessaires à l’exploitation de leur entreprise, y compris des produits pétroliers. De plus, elle transforme et commercialise sur les marchés locaux et internationaux divers produits agricoles : viande porcine, volaille, etc. Elle réalise ses activités par l’intermédiaire de ses propres divisions et filiales ou par ses participations dans d’autres entreprises.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Coopérative Fédérée de Québec

http://www.coopfed.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires