Une levée partielle de l’interdiction des viandes UE aux États-Unis ?

Washington (États-Unis), 30 avril 2001 – Les États-Unis envisagent de lever partiellement leur interdiction contre les importations de bétail sur pied et de viande fraîche d’Union européenne, a annoncé le secrétaire US à l’Agriculture Ann Veneman.

Cette interdiction a été imposée à la mi-mars pour éviter toute contamination par la fièvre aphteuse qui s’est déclenchée au Royaume Uni avant de se propager en France, aux Pays-Bas et en Irlande.

« Nous examinons si nous pouvons au moins exempter certains des pays qui ne connaissent pas le problème de la fièvre aphteuse », a dit Veneman.

La semaine dernière, le commissaire européen à la sécurité alimentaire David Byrne a écrit à Veneman pour réclamer une fois de plus de la part des USA une démarche moins globale et plus « régionale ».

« La régionalisation est un concept soutenu partout dans le monde. Un certain nombre de pays de l’UE n’ont aucun signe de fièvre aphteuse », a argué Veneman.

Priée par la presse de dire si l’UE avait à présent fait la preuve qu’elle avait réussi à contenir l’épizootie, Veneman a répondu qu’en dehors d’un foyer récemment repréré aux Pays-Bas, « nous n’avons d’une manière générale constaté aucune propagation en dehors du Royaume Uni ».

Pour autant, Veneman a jugé qu’il lui fallait plus de temps « pour faire une analyse qui permette d’assurer que le risque est minime ».

Selon une source agricole US, il ne serait pas surprenant qu’en mai ou juin, le département de l’Agriculture US rouvre le pays à la viande de Belgique ou du Danemark, deux pays n’ayant aucun cas confirmé de fièvre aphteuse et qui n’ont pas entrepris de vacciner leur cheptel.

On estime au département de l’Agriculture US, que cette interdiction touche pour 278 millions$ US d’importations européennes annuelles.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires