Une norme professionnelle en production porcine

Longueuil (Québec), 23 juillet 2007 – Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, vient tout juste de confirmer à AGRIcarrières l’acceptation de la norme professionnelle relative au métier d’ouvrier ou d’ouvrière agricole en production porcine. Ainsi, il donne suite à la recommandation de la Commission des partenaires du marché du travail deverser cette norme professionnelle au Registre des compétences, le dispositifde reconnaissance des compétences propre au marché du travail. Le ministre asalué les efforts qu’AGRIcarrières a déployé afin de soutenir le développementde la qualification de la main-d’oeuvre du secteur agricole. Il a déclaré quela formation continue est une priorité du gouvernement du Québec et que lanorme professionnelle y contribuera de façon concrète.

En effet, après avoir constaté le succès du programme d’apprentissage enmilieu de travail pour le métier d’ouvrier ou d’ouvrière agricole enproduction laitière, le comité sectoriel de main-d’oeuvre souhaitait élaborerune stratégie de développement et de reconnaissance des compétences en milieude travail dans le secteur de la production porcine.

Suite à une analyse de métier exhaustive et à l’élaboration d’un profilde compétences, AGRIcarrières, avec la collaboration de la Fédération desproducteurs de porcs du Québec, a développé une norme professionnelled’ouvrier ou d’ouvrière en production porcine. L’analyse a permis de fournirdes précisions sur les tâches exécutées, le degré de responsabilité etd’autonomie attendu dans l’accomplissement de ces tâches, de même que lesqualités professionnelles jugées essentielles pour exercer le métier.

Le programme d’apprentissage en milieu de travail dans le secteur de laproduction porcine s’avère pertinent dans le contexte actuel de pénurie demain-d’oeuvre qualifiée. D’ailleurs, AGRIcarrières considère l’apprentissageen milieu de travail comme un outil essentiel de développement de lamain-d’oeuvre pouvant soutenir la croissance et le développement desentreprises agricoles.

AGRIcarrières déploie tous les efforts nécessaires pour que les ouvriersou ouvrières agricoles en production porcine puissent avoir accès au programmed’apprentissage dès l’automne 2007.

AGRIcarrières-CSMO de la production agricole
Rappelons que le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de la productionagricole a pour mandat de travailler au développement des ressources humainesdans le secteur de la production agricole. Il joue un rôle majeur de soutienet de réflexion pour toutes les questions reliées à la formation, à lamain-d’oeuvre et à l’emploi en agriculture. Il a été mis en place en 1995 enconcertation avec l’Union des producteurs agricoles, la Société québécoise dedéveloppement de la main-d’oeuvre (SQDM) et le ministère canadien duDéveloppement des ressources humaines (DRHC).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Comité sectoriel de la main-d’oeuvre de la production agricole
http://www.cose.upa.qc.ca/

Ministère de la Solidarité sociale
http://www.mss.gouv.qc.ca/

Commentaires