Une nouvelle pomme québécoise, la Rosinette

Le milieu de la pomiculture du Québec s’enrichit d’une nouvelle variété, la Rosinette, mise en marché dès cet automne après plus de vingt ans de recherches. La pomme a été développée par le regroupement La Pomme de demain un regroupement de producteurs agricoles et de spécialistes du domaine de la pomiculture au Québec. La Rosinette a obtenu son brevet auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en juillet dernier.

La Rosinette provient d’un croisement entre un hybride du New Jersey (NJ75 un hybride du New Jersey, une pomme jaune peu acide) et un pommier inconnu. Elle se caractérise par sa couleur rouge lavé et strié sur un fond jaune crème. Elle a une chair blanche, parfois teintée de rosé à maturité. Quant au goût, la saveur est dite sucrée et fruitée, relevée d’une touche d’acidité. Elle est croquante et juteuse, bonne autant à cuire qu’à croquer.

La nouvelle variété devrait plaire autant aux producteurs et consommateurs, selon les gens de la Pomme de demain. À maturité vers de la mi-septembre au début octobre, elle aurait une bonne aptitude à la conservation, ce qui pourrait permettre de la commercialiser jusqu’en avril. La Rosinette a obtenu son brevet auprès de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en juillet dernier.

C’est un pommier facile à conduire puisqu’il y a présence de bourses terminales sur les branches fruitières. Il est aussi sensible à l’alternance (une production très importante une année et très faible la suivante) et la charge de l’arbre doit être contrôlée pour assurer une production plus constante.

D’’autres variétés pourraient voir le jour au cours des sept prochaines années. Un autre hybride subira les derniers tests et l’inspection de l’ACIA cet automne, ce qui pourrait mener à sa commercialisation pour la saison des pommes 2015.

Entre-temps, la Rosinette est disponible en kiosque ou en auto-cueillette auprès de certains membres du regroupement La Pomme de demain. La commercialisation à grande échelle devra attendre un peu, le temps qu’elle soit cultivée en assez grande quantité. Entre-temps, voici les endroits où il est possible de se procurer cette nouvelle variété de pomme :
• Jude-Pomme, Oka
• Verger Cœur de Pomme, Oka
• Verger de la Montagne, Mont-Saint-Grégoire
• Verger Duhaime, Saint-Germain-de-Grantham
• Verger Labonté Orchard, Notre-Dame-de-l’Île-Perrot
• Verger Lacroix, Saint-Joseph-du-Lac
• Verger Le Gros Pierre, Compton

Source : Agropomme

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires