Vendre son propre lait

Plusieurs vendent des fruits, légumes, oeufs ou viandes identifiés à leur ferme. Pourquoi en serait-il autrement pour le lait?

En Ontario, cinq fermes laitières font partie du Projet Origine, une initiative qui cherche à évaluer la demande pour des produits laitiers fabriqués avec du lait provenant de troupeaux laitiers spécifiques. Le projet est soutenu par Dairy Farmers of Ontario (DFO) et le ministère de l’Agriculture de l’Ontario (MAAARO).

Parmi ces cinq entreprises participantes, deux prévoient mettre en marché un lait identifié à leur ferme.

Earthrise Organic Farm trait 35 vaches Holstein et Jersey sur sa ferme dans le comté de Frontenac, près de Kinston, dans l’Est ontarien. L’entreprise prévoit produire du lait biologique en bouteilles provenant de son propre troupeau pour le vendre directement à sa ferme.

Jalon Farms est une ferme familiale dirigée par John R. B. Miller et située juste à l’extérieur de Creemore, près de Kitchener, dans le sud-ouest de la province. La famille trait un troupeau de 120 vaches de race Jersey et elle planifie de transformer et de vendre 100 % du lait Jersey provenant de son installation de transformation à la ferme.

Ces deux fermes seraient parmi les premières au pays à mettre en marché leur propre lait. Les trois autres fermes participantes entendent produire des fromages de spécialité spécialement identifiés à leurs troupeaux.

« Avec de plus en plus de consommateurs intéressés à connaître la provenance de leur nourriture, ce projet est tout à fait opportun», affirme le vice-président de DFO David Murray.

Le projet est assorti d’une subvention de 900 000 $ du gouvernement de l’Ontario.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires