Vins artisanaux – L’ADQ veut plus de place pour les producteurs d’ici

Mirabel (Québec), 10 novembre 2008 – De passage dans la circonscription de Mirabel, l’Action démocratique du Québec s’est engagée à ce que la Société des alcools du Québec donne plus de place aux producteurs d’ici sur ses tablettes. « Nous avons des vins, spiritueux et alcools artisanaux de qualitéau Québec. Nos producteurs voient leurs produits exportés à la grandeur duglobe, mais ne sont pas capables de passer les portes de la SAQ. Legouvernement doit reconnaître l’expertise de nos producteurs locaux et enfaire profiter les Québécois », a indiqué Mario Dumont.

Accompagné du député de Mirabel, M. François Desrochers, le chefadéquiste a pris cet engagement alors qu’il visitait un producteur d’alcoold’érable des Basses-Laurentides. « L’Ambroisie de Mirabel est un bon exemple dupeu de support que donne la société d’Etat à nos propres producteurs. Leursproduits sont uniques et sont même distribués en France. C’est incroyablequ’ils doivent encore se battre pour faire connaître leurs produits au Québec.Il faut que nos produits régionaux aient une place de choix dans lessuccursales de la SAQ et que leur savoir-faire soit récompensé. Ungouvernement adéquiste va travailler à accroître la qualité des produitsd’ici, leur mise en valeur et leur rayonnement dans le monde », a martelé MarioDumont.

Par ailleurs, l’ADQ y va d’un engagement supplémentaire en proposant quechaque produit québécois actuellement refusé par la SAQ puisse être mis envente libre dans tous les restaurants, dépanneurs et marchés d’alimentation dela région d’où il provient, et autorisés à vendre de l’alcool. Des règlespourraient être fixées par la régie afin d’encadrer cette mesure.

M. François Desrochers a d’ailleurs cité en exemple d’autres provincescanadiennes qui, elles, supportent leurs producteurs locaux. « En Ontario, parexemple, il y a une réelle volonté de promouvoir les produits locaux sur lestablettes de la LCBO. Ici, au Québec, le gouvernement et sa société d’Etatdoivent arrêter de mettre des bâtons dans les roues de nos producteurs etcommencer à servir de tremplin pour nos produits et artisans d’ici », a concluFrançois Desrochers en rappelant que c’est lui qui avait, en mai dernier, faitadopter une motion unanime de l’Assemblée nationale afin qu’il y ait une plusgrande présence des produits québécois sur les tablettes de la SAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Action démocratique du Québec (ADQ)
http://www.adq.qc.ca/

Société des alcools du Québec (SAQ)
http://www.saq.com/

Commentaires