Sécheresse aux États-Unis

Alors que les précipitations se succèdent dans l’est des États-Unis, l’ouest du pays souffre toujours d’un déficit d’eau, conséquence de la sécheresse qui affecté la région l’été dernier. Selon le U.S. Drought Monitor, des secteurs de l’ouest et du centre des États-Unis auraient reçu 50% de l’apport habituel en eau au cours des 180 derniers jours.

La Californie connaît d’ailleurs une de ses pires sécheresses des cent dernières années en raison d’un troisième hiver sec. L’état d’urgence a été déclaré et le gouvernement a demandé aux 38 millions de Californiens de réduire leur consommation d’eau de 20%. Dans la grande vallée centrale agricole, l’approvisionnement des réseaux d’irrigation sera rationné au printemps et cet été.

D’autres régions des États-Unis ont été déclaré zones sinistrées en raison de la sécheresse. Ces dernières se trouvent dans les états du Colorado, Nouveau-Mexique, Nevada, Texas, Utah, Arkansas, Hawaï, Idaho, et l’Oklahoma. Les agriculteurs des zones affectées auront accès à des prêts d’urgence à faible taux d’intérêt. La sécheresse commence aussi à s’étendre à d’autres états comme Washington et l’Oregon alors que certaines zones plus sèches ont aussi été répertoriées en Caroline du Nord, au Massachusetts, en Floride et en Pennsylvanie.

Le secrétaire d’État à l’Agriculture, Tom Vilsack, a indiqué que le président Obama voulait s’assurer par ces mesures de voir l’agriculture demeurer un secteur vigoureux de l’économie du pays.

 sécheresse

Source: US Drought Monitor

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires