Ligne de temps

Bonne fête Gertrude!

Déjà quelques jours que je fais le décompte. J’observe le cadran qui approche du fameux 9999,9 heures pour finalement le voir repartir à zéro. Yahou! On y arrive : 10 000 heures de travail avec notre moissonneuse. Bonne fête Gertrude!!!

Pas de bogue de l’an 2000. Elle ronronne comme à l’habitude. Pas de crise existentielle et certainement pas question pour elle de prendre sa retraite. Certains collectionnent les destinations voyages, tandis qu’elle se vante des contrats de travail accomplis : maïs, soya, blé, avoine, orge, radis, lin, pois, chanvre, seigle, ray-gras, fèverole, vesce, haricot rouge… et elle s’ajoute de nouveaux défis question de sortir de sa zone de confort. Cette année, elle essaie de récolter des haricots Cranberry.

C’est certain qu’elle n’a pas la prestance des nouvelles machines, mais elle est fonctionnelle et elle a su se moderniser : roues jumelées, air climatisé, capteur de rendement calibré depuis 1996… On s’imagine qu’on y est pour quelque chose. Ça nous replonge au moment où on a décidé de lui faire confiance. C’était tout un investissement pour nous étant donné que notre plan d’affaires était basé sur un développement avec très peu d’investissements côté machinerie.

Dans nos formations, on parlait de vie utile de 7500 heures pour une moissonneuse. Nous l’avons surpassée. Certain que ça ne se fait pas tout seul. On a un bon service au garage et j’ai toujours obtenu de bons conseils d’entretien et d’ajustement de la part des mécanos. Jean-Louis m’a fait ma formation de départ et c’est encore lui qui suit le dossier médical.

Toujours tentant de changer pour une plus neuve, mais en même temps tout un défi d’approcher ma retraite avec la même machine. Quelle satisfaction de toujours tenir nos coûts dans le bas de la fourchette! Un équipement bien entretenu, utilisé en respectant ses capacités, ça peut durer longtemps! Nous sommes particulièrement fiers de ce qu’on parvient à faire avec ce qu’on possède déjà. Profession : agriculteur!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires