Comment vérifier l’usure des pneus

Il reste encore quelques jours avant de pouvoir entrer dans les champs et c’est l’occasion de vérifier si la machinerie est à point. Un des éléments à considérer est l’état des pneus. Des pneus usés peuvent affecter la productivité mais on souhaite d’un autre côté pouvoir les utiliser le plus longtemps possible. Voici quelques conseils tirés du Blog des experts en pneus pour reconnaitre les signes d’un problème.

1. La hauteur des barrettes

Puisque cette partie du pneu est la plus exposée, c’est aussi celle qui s’use le plus rapidement. En mesurant la hauteur des barrettes en différents points du pneu (sur les côtés, au milieu du pneu et sur plusieurs barrettes) et en la comparant à la hauteur initiale (se reporter à la fiche constructeur), on peut déterminer le taux d’usure au plus juste. Le taux d’usure de mise pour le remplacement des pneus est de 70%. Cela signifie que si la hauteur des crampons ne représente plus que 30% de la hauteur initiale, ils sont déjà trop usés.

Il faut aussi tenir compte de différents facteurs, dont la puissance du tracteur et comment le tracteur est utilisé. Un tracteur à forte puissance va avoir besoin de plus de traction, dont des pneus moins usés. Si vous faites beaucoup de route à vitesse élevée et/ou avec une forte charge ou si vous travaillez sur un sol rugueux avec beaucoup de pierres, les pneus de tracteur s’useront plus vite. Il faudra donc anticiper et prévoir le changement même si le taux d’usure n’est pas encore à la limite.

Une usure irrégulière des barrettes suggère un problème à régler (réglage de direction, pression, etc) qu’il faudra trouver mais il est tout de même recommandé de changer puisque cela peut affecter la performance et le confort.

2. La présence de fissures

Il est fréquent que des fissurations apparaissent à la surface de la bande de roulement ou sur les flancs. Si elles restent de petites tailles et peu profondes, elles ont peu d’importance. Elles sont liées à l’utilisation courante ou liées au vieillissement de la gomme, en particulier si le pneu est resté à l’arrêt pendant une période prolongée. Des petits trous peuvent également être visibles suite à des impacts avec des pierres ou des résidus de culture.

En revanche, les fissures profondes doivent être prises au sérieux car elles peuvent être le signe d’un endommagement de la carcasse du pneu et représenter un danger pour votre sécurité (éclatement du pneu suite à un choc par exemple). Il est alors vraiment préférable de les changer rapidement.

3. Perte de pression

Une perte rapide de pression du pneu peut vouloir dire qu’il est temps de changer les pneus. Pour l’évaluer, mettez votre matériel sur cales et gonfler votre pneu à la pression d’usage. Le lendemain ou quelques jours plus tard, mesurer de nouveau la pression. Si la différence de pression est importante, cela signifie que le pneu n’est plus assez étanche.

Pour avoir un ordre d’idée, un pneu peut perdre un quart de sa pression chaque année. Si votre pneu a perdu un dixième de sa pression en quelques jours, c’est anormal. Un remplacement est dans ce cas préconisé pour travailler dans de bonnes conditions et aussi pour que la pression d’air dans le pneu soit toujours adaptée à son utilisation pour gagner en productivité.

 

Source: Blog des experts en pneus

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires