Des stocks de céréales importants aux États-Unis

Les réserves montent également au niveau international

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a haussé ses prévisions de stocks pour plusieurs céréales, dont le maïs, en plus de prévoir des récoltes généreuses au Brésil.

Les réserves de maïs étaient de millions de boisseaux, soit 200 millions de plus que prévu. En cause, la réduction de la demande pour les besoins alimentaire, l’éthanol et l’exportation. Le département a toutefois maintenu ses prévisions moyennes pour le prix au boisseau pour la récolte de 2018 à 3,55 $US.

Articles connexes

Les réserves de blé ont aussi augmenté. Elles se situaient à 1087 millions de boisseaux. Le USDA a réduit la demande pour les exportations, l’alimentation et les semences, tout en augmentant le prix moyen au boisseau de 5 cents à 5,20 $US.

Les stocks de soya ont reculé de 5 millions de boisseaux à 895 millions, alors que le marché prévoyait une légère hausse. Le gouvernement a indiqué que les exportations seraient moins importantes que prévu en mars dernier. Le Brésil devrait de son côté engranger une récolte plus importante qu’estimé à 117 millions de tonnes métriques.

Les plus fortes hausses pour les chiffres mondiaux concernent toutefois le maïs. Grâce aux récoltes de la céréale provenant du Brésil et de l’Argentine, les stocks mondiaux ont grimpé de 215 millions de boisseaux à 314 millions de tonnes métriques.

L’attention des marchés devrait se tourner dans les semaines suivantes sur la prochaine saison. Les inondations dans le Midwest pourraient retarder les semis ou encore inciter des producteurs à privilégier le soya si les retards s’accumulent. Les négociations entre la Chine et les États-Unis ne semblent toutefois pas évoluer et les tarifs chinois sur le soya sont encore en place, ce qui augure bien peu pour la saison 2019-20.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires