Lestage : calcium ou fonte?

Un bon lestage peut contribuer à améliorer la traction d’un tracteur. Cependant, si l’on se soucie de la compaction, encore faut-il être en mesure d’ajuster le lestage pour chaque type de travail au champ.

Alors, quelle option privilégier : du calcium dans les pneus, ou des plaques de fonte à l’avant du tracteur? Voici l’opinion de Nicolas Dubuc, ingénieur junior diplômé de l’Université McGill et expert en pneus, chenilles et compaction.

Pour sa flexibilité d’utilisation, il vaut mieux privilégier la fonte, croit-il. « Ce n’est pas compliqué : avec quatre ou cinq écrous, on peut enlever et remettre le bloc de fonte. Il n’est pas difficile d’ajuster notre tracteur en tout temps. »

« Le principal problème avec le calcium, c’est que vous venez de vous payer des pneus à 4000 $ ou 5000 $ et c’est presque comme si vous alliez couler du ciment à l’intérieur », a illustré Nicolas Dubuc lors d’une journée de démonstrations sur la compaction organisée par trois clubs conseils en agroenvironnement la semaine dernière, à Napierville.

Le calcium et l’eau à l’intérieur des pneus ont pour effet de rigidifier le pneu. Contrairement à l’air, l’eau et le calcium ne sont pas compressibles. Difficile alors de rouler à basse pression, pour augmenter l’empreinte du pneu. Plus l’empreinte (la surface de contact avec le sol) est petite, plus la compaction se fait en profondeur.

Autre problème avec le calcium : une fois qu’on l’a mis dans les pneus pour les travaux lourds du printemps, pratiquement personne ne l’enlève pour les travaux moins exigeants du reste de la saison. On se trouve alors à ne plus ajuster notre lestage, et à compacter pour rien!

Commentaires