Un premier cargo quitte le port de Churchill en quatre ans

Le seul port actique du Canada reprend ses opérations

Un cargo rempli de céréales a quitté le port durant la dernière fin de semaine, a rapporté le propriétaire du port, Artic Gateway. La société a décrit la cargaison comme «une première étape très importante dans le rétablissement du port de Churchill en tant que partie importante de la position du Canada comme chef de file des exportations agricoles dans le monde».

Selon les données de la Commission canadienne des grains, il y avait 35 400 tonnes de blé dur et 11 500 tonnes de lentilles entreposées à Churchill au 1er septembre.

Arctic Gateway a racheté le port et les voies ferrées de l’ancien propriétaire, OmniTRAX, qui a cessé les opérations au port en 2016. Les voies ferrées essentielles au transport avaient été endommagées par des inondations en 2017 et OmniTRAX avait refusé de réparer la voie ferrée en raison des coûts. Arctic Gateway est un partenariat public-privé qui comprend la société en commandite Missinippi Rail, Fairfax Financial Holdings, AGT Limited Partnership et des Premières Nations. AGT est une entreprise de Regina qui se spécialise en légumineuses et en denrées de base.

Le port de Churchill, sur les rives de la baie d’Hudson, au Manitoba, est le seul port arctique en eaux profondes du Canada. Une saison typique s’étend de la fin juillet au mois d’octobre. Les installations ont été privatisées par le gouvernement fédéral et vendues à OmniTRAX, en 1997. Le port servait principalement à charger du grain canadien sur des cargos.

Quatre ans après l’élimination du monopole de la Commission canadienne du blé, en 2012, et 1 an après son rachat par l’entreprise G3 Global Grain Group, en 2015, OmniTRAX a arrêté les opérations du port en raison de la chute du trafic ferroviaire.

Sources: Manitoba Co-operator, Radio-Canada

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires