Un rapport encourageant pour le soya et le maïs

Le plus récent rapport du département américain de l’Agriculture (USDA) a offert une agréable surprise autant au niveau du soya que du maïs en indiquant des stocks en baisse.

Le World Agricultural Supply and Demand Estimates, ou mieux connu sous le nom de WASDE a annoncé des stocks de la dernière récolte et ce celle à venir en baisse. Les stocks pour le soya de la prochaine récolte ont également été revus à la baisse, ce qui présage des réserves plus serrées et en conséquence de meilleurs prix pour la présente culture.

Le blé a toutefois reculé sur les marchés jeudi en raison d’une nouvelle hausse des stocks mondiaux pour la saison 2020-21 qui en seraient alors à un sommet.

Maïs

Le USDA a réduit de 45 millions de boisseaux la production de maïs de 2019-2020, à la suite des nombreux problèmes dans le Dakota du Nord qui a terminé sa récolte de 2019 ce printemps. Toutefois, le département a revu à la hausse les réserves pour la production d’éthanol qui a augmenté de 50 millions de boisseaux, ce qui représente 13,23 millions de gallons d’éthanol. Les stocks sont maintenant évalués à 2.103 milliards de boisseaux contre des perspectives du marché de 2,105.

Pour 2020-2021, puisque les prévisions ne voient pas de tendance à la hausse de l’utilisation du maïs, les stocks devraient être 5 millions de boisseaux supérieurs à 3,323 milliards de boisseaux, ce qui est en deçà des attentes du marché de 3,360 milliards. Le prix moyen du boisseau a été laissé inchangé à 3,60 $US pour la fin de la saison.

La production mondiale de maïs est en légère hausse à 1.487 milliards de tonnes métriques. Les stocks ont diminué à 13,302 milliards de boisseaux à la suite de la réduction de production de la Chine, l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Paraguay. Celle de l’Inde et du Brésil ont toutefois augmenté.

Soya

Pour le soya, le USDA a indiqué les stocks sortants de 2019-2020 à 585 millions de boisseaux, une hausse de 5 millions par rapport au mois précédent et un chiffre supérieur aux prévisions qui étaient de 577 millions. La consommation interne aux États-Unis a toutefois augmenté, ce qui a aidé à réduire les réserves. Les exportations ont reculé de 25 millions de boisseaux en raison de la compétition face avec l’Amérique du Sud. Les réserves à la fin de la présente saison ont tout de même été réduites à 395 millions de boisseaux contre des prévisions de 426 millions. Malgré la compétition par rapport aux exportations de soya, le USDA anticipe la troisième meilleure année pour les ventes à l’étranger pour la dernière décennie.

Au niveau international, le USDA entrevoit une production d’huile de soya supérieure et des réserves en baisse pour 2020-2021. Les exportations de l’Amérique du Sud sont en hausse grâce à la demande chinoise. La production de soya du Brésil devrait d’ailleurs dépasser celle des États-Unis en 2020, tout comme cela a été le cas en 2019.

Blé

Les estimations pour le blé sont d’une hausse des stocks américains pour 2019-2019 à 983 millions de boisseaux et pour 2020-2021 à 925 millions de boisseaux, alors que les analystes voyaient une réduction à 897 millions.

Les réserves mondiales devraient prendre la même direction à 10,869 milliards de boisseaux pour 2019-2020. Un nouveau record serait enregistré pour la saison 2020-2021 à 11,613 milliards de boisseaux. L’Inde et l’Australie s’apprêterait à connaitre une meilleure récolte en raison de la pluie qui est tombée sur les récoltes.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires