Les stocks de maïs rétrécissent

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a livré sa mise à jour mensuelle sur les stocks de céréales disponibles aux États-Unis et un peu ailleurs dans le monde. Selon ce rapport, les stocks de soya et de blé demeurent importants mais ceux en maïs ont diminué davantage que prévu.

Le USDA indique que les stocks de maïs de février se sont situés à 2 352 milliards de boisseaux, par rapport aux attentes du marché de 2,45 milliards et les prévisions précédentes du gouvernement de 2,47 milliards.

Les quantités de soya ont augmenté à 530 millions de boisseaux contre les attentes des analystes de 496 millions et les prévisions du gouvernement de 470 millions.

Quant au blé, les stocks étaient de 1009 milliards de boisseaux alors que le marché tablait sur un chiffre de 989 milliards et le USDA de 989 milliards de boisseaux.

Malgré des exportations de soya pour la présente année qui dépasse celles de 2016-2017, les autorités américaines ont revu à la baisse les exportations qui devraient se situer à 2100 milliards de boisseaux alors que ce chiffre était de 2160 milliards de boisseaux auparavant. L’optimisme est de mise toutefois du côté du maïs avec des attentes au niveau des exportations de 2050 milliards de boisseaux, une hausse de 125 millions par rapport aux prévisions faites plus tôt.

Comme il fallait s’y attendre, les prévisions de productions en Amérique du Sud ont été revues à la baisse. La sécheresse fait des siennes en Argentine mais il semble que la pluie qui a malmené les cultures en début de saison au Brésil n’ait pas eu trop de conséquences.

Le USD établit dans son rapport la production brésilienne de maïs à 95 millions de tonnes, soit la même que le mois dernier, contre des prédictions du marché à 92,7 millions. Les quantités de soya prévues augmentent un peu à 112millions de tonnes métriques comparativement, 111,6 millions de tonnes métriques pour le marché et 110 auparavant pour le gouvernement.

En Argentine, la production de soya recule à 39 millions de tonnes métriques contre 40,4 pour le marché et 42 auparavant pour le USDA. Le soya a été moins affecté avec une production légèrement revue à la baisse à 54 millions de tonnes métriques par rapport à 53,6 pour les analystes et 56 pour le gouvernement.

Des stocks mondiaux abondants

Les derniers chiffres quant aux stocks disponibles dans le monde confirment la grande disponibilité pour chacune des céréales et du soya. Les stocks de soya ont rétréci de seulement 1%, tout comme les stocks de blé. Les stocks de maïs sont ceux qui ont reculé le plus en raison des prix faibles et de la consommation animale. Le blé et le soya souffrent pour leur part de la production abondantes des dernières années, surtout en ce qui a trait au blé qui est cultivé par de plus en plus de pays.

à propos de l'auteur

Commentaires