Un premier médicament homologué pour atténuer la douleur des porcelets à la castration

Dans les jours suivant la castration et la taille de la queue, les porcelets reprennent leurs activités normalement. PHOTO: MARIE-JOSÉE PARENT

Malgré que dans les jours suivant la castration et la taille de la queue, les porcelets reprennent leurs activités normalement, le Code de pratiques exige que les porcelets reçoivent un médicament pour réduire la douleur postopératoire. PHOTO: MARIE-JOSÉE PARENT

Le volet du Code de pratiques pour le soin et la manipulation des porcs concernant l’atténuation de la douleur lors de la castration et de la taille de la queue est entré en vigueur le 1er juillet 2016. Un premier médicament, le Metacam pour les porcs contenant 5 mg/ml de l’ingrédient actif méloxicam, vient d’obtenir l’approbation de Santé Canada pour le soulagement de la douleur postopératoire associée aux chirurgies mineures des tissus mous, telles que la castration.

Le médicament ne sera toutefois pas disponibles avant l’automne, explique le représentant de Boehringer-Ingelheim au Québec, Daniel Richard. « Ça peut prendre de six à huit mois avant que le produit soit disponible », explique-t-il. Le délai est notamment occasionné par la rédaction du contenu des étiquettes bilingues.

Daniel Richard ajoute que l’information est connue depuis la fin mai, mais l’incapacité de l’offrir immédiatement aux clients et vétérinaires a freiné la diffusion de l’information. « Je me sens mal à l’aise de parler d’un produit que je ne peux pas offrir », explique-t-il.

En attendant que le produit soit disponible, les producteurs devront discuter avec leur vétérinaire afin de trouver la meilleure stratégie pour se conformer au volet du Code de pratiques se rapportant à l’atténuation de la douleur lors de la castration et de la taille de la queue.

L’article Atténuer la douleur, oui, mais comment? paru dans le numéro de mai du Bulletin des agriculteurs expliquait toute la problématique entourant l’absence de produit homologué pour cet usage. Nous savons maintenant que ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’un premier produit soit disponible.

Étude probante

Comme l’explique un communiqué émis par la compagnie, l’autorisation de mise en marché est basée sur une grande quantité de données prouvant l’efficacité du Metacam dans une étude réalisée par la Faculté de médecine vétérinaire de l’université Ludwig-Maximilians à Munich, en Allemagne.

Ces données ont démontré que l’administration de Metacam à 0,4 mg/kg de poids corporel avant la castration de porcelets âgés de moins de 7 jours avait un effet significatif sur les taux de cortisol sanguins, un marqueur biochimique de la réaction neuroendocrinienne de l’organisme au stress et à la douleur. L’étude a également démontré que le soulagement des symptômes cliniques et le retour à la normale du comportement étaient plus rapides chez les porcelets qui avaient reçu Metacam que chez les animaux qui n’avaient reçu aucun analgésique.

Metacam pour les porcs est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien du groupe oxicam. C’est un puissant AINS administré par voie intramusculaire en une seule injection de 0,4 mg/kg de poids corporel (0,1 mL/1,25 kg). Metacam pour les porcs doit être administré 30 minutes avant une chirurgie mineure des tissus mous, telle que la castration. La période de retrait avant l’abattage des porcs est de 5 jours.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires